SCIENCE

Le Burkina Faso vers le lancement de son premier satellite

Le Burkina-Faso a annoncé que la station au sol de son premier satellite, Burkina Sat1, était désormais fonctionnelle.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Les satellites lancés par les pays d’Afrique subsaharienne

Au 4 mai 2020, peu de pays d’Afrique subsaharienne peuvent se vanter d’avoir lancé leur propre satellite. C’est le cas de l’Afrique du Sud, du Nigeria, du Ghana, de l’Angola, du Kenya, de l’Ethiopie, du Rwanda et du Soudan. Comme on on peut le voir, la faible représentation des pays d’Afrique subsaharienne francophone est particulièrement criante.

Burkina Sat1, le projet de satellite burkinabé  

Le Burkina-Faso prévoit toutefois de lancer son premier satellite, Burkina Sat1, d’ici 2021. Le pays des hommes intègres a déjà du envisager de lancer un satellite dans l’espace. A l’origine du projet actuel du satellite Burkina Sat1 se trouve cependant dirigé un homme en particulier. Il s’agit du Professeur Frédéric Ouattara. Ce physicien burkinabé a défendu sa thèse de doctorat en physique en 2009 au Sénégal. Celle-ci traitait des relations entre le champ magnétique du soleil et une partie de l’atmosphère, l’ionosphère dont les atomes et molécules deviennent électriquement chargés, c’est-à-dire des ions.

premier satellite

Le Pr Frédéric Ouattara

 

En 2018, le Professeur Ouattara était récompensé par le Prix d’Excellence pour la Recherche Spatiale en Afrique. On peut considérer officieusement cette récompense décernée par l’AGU, une association dédiée à la recherche sur la science spatiale et terrestre, comme un titre de meilleur physicien spatial du continent africain.

C’est en célébrant cette récompense auprès du Président Roch Kaboré que Ouattara lui a présenté le projet Burkina Sat1 et ses avantages. Parmi ceux-ci, on compte la lutte contre la désertification, la télémédecine, la pollution et ses conséquences sur la santé, etc. Le projet du premier satellite du Burkina Faso a par conséquent été inscrit dans le budget de l’Université Norbert Zongo de Koudougou.

Des dates décalées

En mai 2020, le Professeur Ouattara a annoncé que la station terrienne du satellite était en état de marche. Cette station va permettre à l’équipe de Ouattara de communiquer avec Burkina Sat1 et les autres satellites passant au dessus de Koudougou. La construction de la station au sol était prévue pour février 2020. Elle a toutefois été décalée en raison de la crise du coronavirus. De même, initialement, Ouattara prévoyait le lancement du satellite pour avant le 1er décembre 2020. On peut vraisemblablement estimer ce dernier à courant 2021. C’est le Japon qui devrait aider à financer le lanceur du satellite.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Marie Korsaga, la première femme astrophysicienne d’Afrique de l’Ouest

Articles : 1096