DIVERTISSEMENT

Le prochain agent 007 sera…une femme noire

Coup de tonnerre : l’actrice noire britannique Lashana Lynch succédera à Daniel Craig dans le rôle de l’agent 007 au cinéma.

Le débat autour d’un James Bond noir

Le débat sur la possible représentation de James Bond au cinéma par des acteurs issus de minorités ethniques a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années.

Lire aussi : Un James Bond noir est-il approprié?

En 2019, Idris Elba, un des favoris pour ce rôle issu des minorités pré-citées  exprimait son découragement quant à jouer le rôle de 007 face aux nombreux commentaires hostiles à l’idée d’un James Bond noir.

Moins évoquée était la possibilité de voir une actrice incarner le célèbre agent de la couronne. Un tel choix avait été fait en 2018 avec une autre célèbre franchise britannique, celle de Doctor Who, qu’incarnait pour la première fois une actrice, en l’occurrence Jodie Whittaker.

Lire aussi : Are we ready for a female James Bond?

Avec l’agitation autour de l’incarnation de la sirène Ariel par la chanteuse noire Halle Bailey, on a pu mesurer l’hostilité à l’endroit de ce phénomène d’incarnation de personnages traditionnellement blancs par des acteurs et actrices issus de minorités ethniques. Dès lors, on pouvait difficilement s’attendre au choix pour le moins déroutant de la personne incarnant le prochain 007.

Lire aussi : La princesse Ariel, la ‘petite sirène’ sera incarnée par une actrice noire

Une femme noire pour incarner le prochain 007, pas James Bond

Car si le grand et costaud Idris Elba a jeté l’éponge pour le rôle, une de ses compatriotes bien moins connue et bien plus menue du nom de Lashana Lynch ne s’est pas posée la question. D’après nos confrères du Daily Mail, c’est cette actrice vue dans Captain Marvel qui jouera dans Bond 25, un film dont Phoebe Waller-Bridge, la désormais célèbre scénariste des séries TV Fleabag et Killing Eve, a écrit le scénario.

007

Lashana Lynch

Dans celui-ci, James Bond restera un homme mais cédera son rôle d’agent 007 à une femme qui se trouve être noire. Bond essayera de la séduire, mais échouera dans cette entreprise, en tous cas au début du film. Fidèle à sa réputation grandissante, Phoebe Waller-Bridge a donc réussi à contourner ce problème de l’évolution de la diversité à l’écran sans froisser les plumes des spectateurs conservateurs, et c’est un bon début en attendant de voir le film, qui sortira en 2020.

VOUS AIMEREZ AUSSI: 

Quand le « racebending » s’inverse : de Michael B. Jordan à Quvenzhané Wallis

 

Articles : 987