ENTREPRENEURIAT

Au Niger, Assan Ag Midal donne une seconde vie aux palettes

A Niamey, rien ne se perd tout se transforme! Assan Ag Midal donne une seconde vie aux palettes en bois qu’il recycle en magnifiques mobiliers de maison.

Assan Midal Boubakar vit à Niamey (Niger) depuis plusieurs années. Ce Touareg natif du Niger a fait de sa passion pour le bois une activité à part entière. En utilisant des palettes jetées, il participe non seulement au recyclage mais également à l’économie locale.

De la passion à l’entrepreneuriat

Il y a un peu plus d’un an, Assan Midal s’est rendu compte du prix exorbitant du mobilier vendus à Niamey, la capitale nigérienne. Par ailleurs, il constatait les nombreuses palettes jetées qui finissaient en cuisson ou qui trainaient dans les rues. Il n’en fallait pas plus pour qu’une idée de génie germe en lui. Il n’allait pas acheter les produits exportés qui polluent son environnement, mais bien utiliser les palettes pour fabriquer son propre mobilier. Ainsi commença l’histoire d’une passion pour le travail du bois qui devint ensuite une entreprise locale.

Crédit photo: Facebook Ag Midal

Assan confectionna d’abord du mobilier pour sa propre maison, pris quelques photos, et reçut un tel engouement en retour qu’il comprit que la demande était bien réelle. Son idée, d’autres l’avaient sûrement eu aussi. Pour preuve, plusieurs commandes abondaient, quand bien même ses créations n’étaient pas encore destinées à la vente. Dès lors, il s’attela à la fabrication de tables basses, de canapés et de petits mobilier d’intérieur. Le bouche-à-oreille fonctionna si bien que depuis six mois maintenant, il embauche plusieurs personnes pour honorer les commandes!

#palettes #Recyclage #salons_tables_bassesSur #DouniaTv__Niger #CONTACTS :+22798333383

Publiée par Ag Midal sur Jeudi 14 mars 2019

Du mobilier recyclé et fabriqué localement

L’idée paraît tellement simple que personne ne l’avait encore fait. En effet, la matière première est là, il n’y a qu’à se servir. Alors que les palettes sont jetées aux ordures, Assan Midal les recycle en du mobilier d’intérieur et d’extérieur. Tables basses, canapés, étagères…la décoration entière peut être confectionnée à partir du bois qu’il transforme.

Crédit photo: Facebook Ag Midal

C’est en autodidacte qu’il s’est lancé. Avec beaucoup de motivation et quelques vidéos de formation, Assan Midal est très vite devenu la référence en matière de recyclage du bois. Chez lui ou dans un local, lui et ses employés façonnent, transforment et subliment le bois pour lui donner une seconde vie. Une entreprise locale de recyclage est née du constat simple mais efficace du coût élevé des produits importés.

« Un PDG d’une entreprise jette ses palettes, moi je les ramasse, et lui revends sous forme de table ou de canapé. »

Crédit photo: Facebook Ag Midal

Une opportunité pour les jeunes

Assan Midal explique passer de plus en plus de temps sur cette activité qui n’était au début qu’une passion. Au-delà du succès de son entreprise, la raison qu’il donne concerne les jeunes qu’il peut employer. Ainsi, il préfère se consacrer davantage à « une activité qui profite aux jeunes qui recherchent du travail ». En fonction du nombre de commandes qu’il reçoit, il peut en effet embaucher jusqu’à huit personnes, essentiellement les jeunes qu’il prend sous son aile.

Crédit photo: Facebook Ag Midal

Crédit photo: Facebook Ag Midal

Dans l’avenir, Assan espère pouvoir faire profiter les enfants du désert de son savoir-faire. Se rappelant de sa jeunesse et de l’école par terre sur les nattes, il souhaite développer des bancs-tables pour les écoliers nomades. Aussi, ils pensent à tous ces jeunes en manque d’espoir. Un autre projet de formation à destination de cette jeunesse abandonnée est en cours, afin de pouvoir leur transmettre le goût du travail du bois, de l’effort, et un avenir chez eux, au Niger.

Contacts:

Facebook Ag Midal

Whatsapp: +22798333383

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Créativité -Qualité –Valorisé : la devise de la marque Cosi Joli

Articles : 129