SOCIÉTÉ

Affaire Gucci: T.I. clashe Mayweather, qui lui répond avec pertinence

Le rappeur T.I. a fortement critiqué le boxeur Floyd Mayweather pour son refus de boycotter la marque Gucci, accusée de promouvoir le Blackface. La réplique de ce dernier ne s’est pas faite attendre.

La marque de vêtements de luxe Gucci a retiré de la vente un de ses pulls le jeudi 7 février 2019. L’article en question EST noir et à col roulé. En outre, il s’accompagnait d’un autre détail jugé par beaucoup comme étant de mauvais goût. Au niveau du col roulé apparaissait une bouche rouge. Ainsi, lorsque remonté, le col donnait l’impression d’un Blackface.

La publicité autour de la commercialisation de ce produit a faire réagir beaucoup de personnalités afro-américaines. Le rappeur 50 Cent a par exemple exprimé son boycott de la marque en brûlant publiquement un de leurs t-shirts.

Repost By @50cent : I gotta get rid of all the Gucci I have at home. I’m not supporting their Brand anymore #boycottgucci

Publiée par NOFI sur Mercredi 13 février 2019

Son ancien acolyte Floyd Mayweather, avec qui il est aujourd’hui en froid, a adopté une posture inverse. Le boxeur a notamment trollé les participant.e.s au boycott en allant publiquement faire ses emplettes dans un magasin Gucci. Le rappeur T.I., lui aussi fort d’un ancien différend avec le champion, l’a violemment attaqué dans un morceau de rap intitulé « Fuck Nigga ». Il y qualifie grossièrement Mayweather de personne avide d’argent. En voici quelques rimes:

« Vieux nègre avide de fric qui ne pense qu’à lui/Il est célèbre, il est riche / Ces gens sont à la peine, qui aides-tu ?/ Merde, ça doit craindre d’être un enculé de nègre ».

Dans un long message publié sur Instagram, Mayweather a critiqué les célébrités impliquées dans le boycott. Selon Mayweather, nombre de célébrités sur le déclin cherchent à se relancer médiatiquement en suivant des causes de manière hypocrite. Les affaires Gucci et R. Kelly en feraient partie. Il a remis en question le fait de ne boycotter que Gucci, mais d’ignorer les autres marques appartenant au même groupe Kering, comme Yves Saint Laurent ou Balenciaga. Il a aussi dénoncé le temps limité du boycott, annoncé pour trois mois seulement. Enfin, Mayweather a rappelé que la clientèle de ces marques était loin d’être majoritairement noire, que cette communauté avait d’autres problèmes auxquels les rappeurs incriminés contribuaient en parlant de sexe, de violence et de drogue dans leur musique. Il a ensuite enfoncé le clou en postant une photo sur Instagram. Il y apparaît habillé de la tête aux pieds de la célèbre marque de maroquinerie de luxe.

View this post on Instagram

BORN A LEADER

A post shared by Floyd Mayweather (@floydmayweather) on

La photo est accompagnée du court texte « Born a Leader » (« Né leader »). Mayweather fait là référence à sa tendance à s’opposer publiquement aux voix les plus influentes de la communauté noire. En 2013, il avait publiquement refusé de participer à des oeuvres caritatives en Afrique. Il avait justifié son refus en déclarant que l' »Afrique n’avait rien fait pour lui ». En 2017, il avait soutenu le président américain Donald Trump, ses propos sexistes et sa politique anti-immigration.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Une boulangerie fait scandale avec ses gâteaux ‘Mamadou’

 

Articles : 322