Trilogie Kemi Seba

Martinique : Une plaque en mémoire de Joséphine de Beauharnais détruite

Société

Martinique : Une plaque en mémoire de Joséphine de Beauharnais détruite

Par Sandro CAPO CHICHI

Une plaque en mémoire de Joséphine de Beauharnais, épouse de Napoléon Bonaparte et issue d’une famille d’esclavagistes a été détruite sur la façade de l’église des Trois-Îlets en Martinique.

Le 7 juin 2020, deux plaques en l’honneur de Léon Papin-Dupont et de Joséphine de Beauharnais ont été détruites sur la façade de l’église des Trois-Îlets en Martinique. Le premier, un défenseur de la foi catholique depuis béatifié comme la seconde, était comme la seconde issu d’une famille de créoles propriétaires d’esclaves. Bien que Dupont-Papin ait tiré ses revenus des plantations possédées par sa famille, il ne s’est semble-t-il pas exprimé clairement sur la question de l’esclavage.  Joséphine de Beauharnais, l’épouse de Napoléon Bonaparte est née au Trois-Îlets. Elle était issue d’une famille de colons possédant plusieurs centaines esclaves travaillant dans leurs plantations de canne à sucre. Comme beaucoup d’autres familles de békés, celle de Joséphine aurait été frappée durement par l’abolition de l’esclavage. Il est souvent suggéré que Joséphine aurait pour cette raison influencé son époux Napoléon Bonaparte dans sa décision de rétablir l’esclavage des Noirs en 1802.

Cet acte de vandalisme fait suite à d’autres, qui fin mai 2020, avaient déboulonné des statues de Victor Schoelcher, officiellement présenté comme le responsable de l’abolition de l’esclavage, au détriment du rôle des esclaves en révolte.

En 1991 déjà, une statue de l’impératrice Joséphine à Fort-de-France avait été décapitée et est resté en l’état depuis.

joséphine

Les plaques vandalisées sur la façade de l’église des Trois Ilets
Source : people-bokay.com

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Guadeloupe : une stèle pour les premiers colons fait polémique