SANTÉ

Cette femme a créé un GPS pour sauver des femmes et leurs bébés

Dahabu Adi a créé un système GPS permettant de localiser des femmes enceintes issues de sociétés pastorales du Kenya. Elle peut ainsi suivre leurs déplacements avec leur bétail et les traiter leurs grossesses où qu’elles se trouvent. Cette invention permet de réduire les taux de mortalité des femmes et de leurs bébés.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Les Borana du Kenya

Les Borana sont des populations pastorales d’Ethiopie, du sud de la Somalie et du nord du Kenya. Dans ce dernier, ils habitent souvent des régions rurales. Ce manque de proximité avec des grands centres urbains prive ces populations d’un accès aux services de santé les plus avancés. Parmi ceux-ci, on compte les  soins apportés aux femmes durant leur grossesse.

Apporter des soins à des patientes constamment en mouvement 

Suivre médicalement des femmes enceintes implique de pouvoir savoir où elles se trouvent. Or les populations borana du nord du Kenya sont constamment en déplacement avec leur bétail. Introuvables, les femmes enceintes dans ce cas ont très souvent des grossesses difficiles, voire fatales pour elles et leurs enfants.

La solution de Dahabu Adi : le GPS

Dahabu Adi est une technicienne de laboratoire à l’hôpital de Moyale, à la frontière du Kenya et de l’Ethiopie. Elle est particulièrement sensible à la question des fausses couches et de la mortalité en couches. Elle-même a perdu à deux reprises des enfants dont elle était enceinte. Pour éviter ce sort aux femmes de sa région, elle a trouvé une solution. Elle a mis en place un système de GPS dont elle a équipé des femmes enceintes de la région.

Celui-ci leur permet d’être traçable par l’équipe de Dahabu Adi. Celle-ci peut se déplacer au gré des mouvements des femmes borana avec leur bétail et les suivre régulièrement dans l’évolution de leur grossesse.

Une adaptation à la culture locale 

Toutefois, la proposition de Dahabu Adi a rencontré une résistance chez certaines femmes borana.  Porter un dispositif comme un GPS va à l’encontre de leur tradition. Pour pallier à ce problème, Dahabu Adi a décidé d’allier tradition et modernité. Elle a intégré le dispositif dans un bracelet traditionnel porté par les femmes de la région qu’on appelle imu.

gps

D’après nos confrères de la BBC qui ont réalisé un reportage sur Adi, son dispositif a aidé plusieurs centaines de femmes. Son utilisation aurait été accompagnée d’une chute de la mortalité maternelle et infantile.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Cette Nigérienne a créé une application pour éviter les morts sur la route

 

Articles : 958