NÉGROPHOBIE

Quand la police texane tient un suspect Noir en laisse

Quand une photo de policiers texans à cheval, tenant en laisse un suspect noir menotté avec une corde nous renvoie à la période de l’Esclavage et de la Ségrégation…

Quand la police texane tient un suspect Noir en laisse

Lundi 5 août 2019, des images d’un âge que l’on aurait souhaité disparu ont fait leurs apparitions sur la toile. L’on pouvait y voir deux policiers américains blancs à cheval conduisant un suspect noir menotté dans la rue et tenu en laisse avec une corde bleue. Selon nos informations, ces images auraient été prises samedi 3 août 2019 par un vidéaste amateur avant d’être partagées sur les réseaux sociaux, où elles sont devenues virales et ont provoqué l’indignation de la communauté Afro-Américaine.

Nombreux parmi vous noteront la symbolique de la photo, qui renvoie immédiatement au crime contre l’humanité que constitue l’Esclavage, mais aussi la longue tradition de négrophobie de suprématisme blanc.

Un groupe d’esclaves entravés et menés par des chasseurs d’esclaves armés de fusils et de fouets, montés sur des chevaux. SMITH COLLECTION/GADO

Les deux agents de police ont été identifiés comme étant P. Brosch et A. Smith dont rien n’indique qu’ils fassent l’objet de mesures disciplinaires. Pour ce qui est du suspect entravé comme un esclave fugitif capturé par des chasseurs d’esclaves, il se nomme Donald Neely. Il est âge de 43 ans et aurait été arrêté pour avoir enfreint la loi.

Donald Neely, 43 ans.

Devant la polémique, le chef de la police de Galveston a finalement dû présenter ses excuses au suspect. En effet,  Vernon L. Hale III, chef de la police municipale a déclaré dans un communiqué publié lundi soir sur Facebook :

« Avant tout, je dois m’excuser auprès de M. Neely pour cet embarras inutile (…) Bien qu’il s’agisse d’une technique qualifiée et de la meilleure pratique dans certains scénarios, je pense que nos agents ont fait preuve de manque de jugement dans ce cas et auraient pu attendre une unité de transport sur le lieu de l’arrestation. »

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Des Slave Patrols à la Police américaine : histoire d’une tradition négrophobe

Notes et références

[1] « Texas police apologise for horseback officers leading black man by rope« , bbc.com, publié le 6 août 2019

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 591