SOCIÉTÉ

L’Afrophobie tue une fois de plus en France

C’est avec une immense tristesse que tous avons appris la mort de Mamoudou Barry.

L’Afrophobie tue une fois de plus en France

Enseignant-chercheur, titulaire d’un doctorat en droit fiscal, ce jeune père de famille, d’origine guinéenne a été lâchement et sauvagement battu en marge des événements liés à la finale de la coupe d’Afrique, vendredi 19 juillet 2019, à Canteleu, par un supporter de l’Algérie.

Malheureusement, le ton avait été donné plusieurs jours avant ce drame, le 14 juillet au soir de la défaite de la Tunisie contre le Sénégal, des vidéos haineuses et racistes et afrophobes avaient été publiées sur les réseaux sociaux.

Mamoudou Barry avait refusé de tendre l’autre joue face aux propos racistes du supporter: « vous les sales noirs on va vous niquer ce soir ». Les témoins présents au moment des faits ont oublié leur devoir de citoyenneté : aider une victime, un héros.

Victime de violences en marge de la finale de la CAN à Rouen, Mamoudou Barry est décédé des suites de ses blessures le 20 juillet 2019. Un ami présent sur les lieux après le drame rapporte les témoignages qu’il a reçus des personnes présentes lors de l’agression qui a coûté la vie au brillant Mamadou Barry. Nous présentons nos sincères condoléances à la famille et aux proches. #RIPMamadou Barry laisse derrière lui une femme et une petite fille de 2 ans. Une cagnotte Leetchi est disponible pour soutenir sa famille endeuillée: https://www.leetchi.com/c/solidarite-pour-mamoudou-barry?fbclid=IwAR2PWISXUBkh7F83cb6UGpjgzmRAKcVYx6kCqbSj7TVnoTkucRwAeVQjies

Publiée par NOFI sur Dimanche 21 juillet 2019

Le CRAN (conseil représentatif des associations noirs) condamne ses injures racistes et ce crime de haine sans nom. Nassurdine Haidari, délégué du Cran PACA a déclaré :

« Mourir sous les yeux de sa femme en entendant pour dernières paroles « sale noir on va vous niquer ce soir » est une triste manière de quitter ce monde, terrible réalité d’une fracture raciale qui s’est exacerbée durant cette CAN 2019. »

Le CRAN se constituera partie civile en raison du caractère afrophobe de ce crime abject.  Ghyslain Vedeux le président du CRAN  a conclu :

« Toutes nos pensées vont aux proches de Mamoudou Barry, à qui la vie a été injustement enlevée en marge de cet événement sportif. Rien ne justifie un tel déferlement de haine, c’est pourquoi dans le cadre l’enquête ouverte à Rouen, nous avons décidé de nous porter partie civile afin que toute la lumière soit faite et que le ou les responsables soient sanctionnés car il ne faudra pas attendre 10 ans pour que l’enquête se termine afin de rendre justice à la famille Mamoudou BARRY. »

VOUS AIMEREZ AUSSI :

10 mai 2019 : Commémorer c’est bien, agir concrètement c’est mieux

Pour contacter le CRAN

Tel: 0652110034
e-mail: messy@hotmail.fr

Nous vous proposons de lire l’enquête ouverte sur la mort de Mamadou Barry, chercheur guinéen agressé à Rouen

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 592