SOCIÉTÉ

Les enfants de Sékou Touré condamnés pour esclavage aux Etats-Unis

Le fils et la belle-fille de Ahmed Sekou Toure ont été condamnés à 7 ans de prison pour avoir réduit en esclavage une femme de leur compatriote, 16 ans durant.

Les enfant de Sékou Touré condamnés pour esclavage aux Etats-Unis

Mohamed Touré et Denise Cros-Touré ont été condamnés à deux peines de 7 ans chacun et une peine de 5 ans, toutes les peines étant exécutées simultanément. Le couple de Southlake, au Texas, devra également purger 3 ans de prison surveillées à la fin de leur peine d’emprisonnement et verser à leur victime 288 000 $ de dommages et intérêts. Ils seront également expulsés vers la République de Guinée. Les époux Touré et leurs avocats envisagent de faire appel [1].

Au cours du procès, il a été démontré que les Touré ont fait venir une fillette âgée de 5 ans (peut-être de 13 ans), de son village guinéen en 2000. Ils l’ont forcée à travailler sans jamais la rémunérer pour son travail de femme de ménage, de cuisinière et de nourrice jusqu’à ce qu’elle se décide à prendre la fuite et alerte les autorités en août 2016. Selon le ministère de la Justice, elle a agit « avec l’aide de plusieurs voisins« . Son passeport a bien évidement été confisqué par ses geôliers, qui lui ont également refusé tout accès à la scolarisation. La jeune femme, en plus d’être frappée régulièrement était obligée de dormir seule dans un parc, non loin du domicile du couple esclavagiste [2].

Il est à noter que Mohamed Touré et Denise Cros-Touré sont les fils et belles-filles de feu le président guinéen, (et donc par conséquent de l’Almamy Samory Touré), qui mena la Guinée à l’indépendance vis-à-vis de la puissance coloniale française en 1958.

Portrait non daté de Ahmed Sékou Touré.
© AFP

Ce dernier a été le premier président du pays, un mandat qu’il occupera jusqu’à sa mort en 1984. C’est à lui qui l’on doit la célèbre phrase :

« Il n’y a pas de dignité sans liberté : nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage ».

Pas sûr que le couple Touré ait saisi correctement le sens de ces sages paroles… Il auront tout le temps pour y réfléchir en prison.

Initialement, au mois de janvier dernier, Mohamed Touré et Denise Cros-Touré avaient été condamnés et le ministère public avait requis une peine de vingt ans d’emprisonnement. Le juge a toutefois tempéré les réquisitions du procureur.

Rappelons que dans le monde, 64 millions de filles de 5 à 17 ans sont astreintes au travail forcé. Certaines subissent les formes de travail les plus avilissantes. Parmi elles, 11 millions sont réduites au statut d’esclaves domestiques. Les enfants, et les filles notamment, sont une main d’œuvre facile et « bon marché ». Dans cette situation, les filles se retrouvent à devoir répondre aux exigences de leur « maître » ou « maîtresse » et accomplir les tâches domestiques d’une famille qu’elles ne connaissent pas sous peine de représailles violentes [3].

VOUS AIMEREZ AUSSI :

L’Afrique est maintenant l’épicentre de l’esclavage moderne

Notes et références :

[1] « Couple get 7 years in prison each for enslaving Guinean girl« , ctvnews.ca, publié le 23 avril 2019

[2] « Un couple guinéen condamné pour esclavage aux Etats-Unis« , bbc.com, publié le 24 avril 2019

[3] « CAUSES ET CONSÉQUENCES DE L’ESCLAVAGE DOMESTIQUE« , plan-international.fr, publié le 15 avril 2019

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 582