HISTOIRE

Le député Nilor veut interdire le « drapeau aux 4 serpents »

« Il n’y a absolument aucune raison pour que ce drapeau continue d’être arboré comme étant le drapeau de la Martinique ». Le député de la 4e circonscription de Martinique, Jean-Philippe Nilor, a déposé un amendement afin d’interdire le drapeau aux 4 serpents comme emblème de l’île.

Jean-Philippe Nilor, député de la 4e circonscription de Martinique, entend bien en finir avec le drapeau aux 4 serpents. Dans le cadre du projet de réforme constitutionnelle, il a déposé un amendement pour interdire le fameux drapeau, emblème à croix blanche avec les 4 serpents, qui représente la Martinique.

drapeau dit "aux 4 serpents"

drapeau dit « aux 4 serpents »

Le pavillon appelé « drapeau aux 4 serpents » est initialement un pavillon de la marine qui l’adopte suite à un ordonnance du 4 août 1766.

« Tous les propriétaires de vaisseaux, bâtiments, goélettes et bateaux de la Martinique et de Sainte-Lucie feront pourvoir leurs bâtiments d’un pavillon bleu avec une croix qui partagera le dit pavillon en quatre ; dans chaque carré bleu, et au milieu du carré, il y aura la figure d’un serpent en blanc, de façon qu’il y aura quatre serpents en blanc dans le dit pavillon, qui sera reconnu dorénavant pour celui de la Martinique et de Sainte-Lucie. »

Depuis longtemps déjà, ce pavillon fait polémique en raison de son histoire. Il flottait sur les navires négriers durant le commerce triangulaire. Pour de nombreux Martiniquais, il symbolise la traite d’esclaves et fait l’apologie d’un passé douloureux.

Jean-Philippe Nilor voudrait que soit rattaché au projet de réforme, un amendement visant à interdire tout emblème ou drapeau qui rappelle le passé colonial. Le député souligne que le drapeau pavillon bleu et blanc est infamant, qu’il est apparu en pleine période esclavagiste, qu’il est lié à la traite négrière. C’est donc un symbole lié à ces deux crimes contre l’humanité. Encore présent sur les édifices publics de la Martinique (préfecture, l’hôtel de police, gendarmerie), ces serpents du pavillon sont des couleuvres qui apparaissent sur les armoiries de la famille de Colbert. La même famille qui rédigea le tristement célèbre Code Noir.

Blason de la famille Colbert

Blason de la famille Colbert

Le député s’indigne à juste titre: « on ne pas associer un tel drapeau, un tel symbole à la représentation du peuple martiniquais », ajoutant que « si la croix gammée représentative du nazisme renvoie à l’holocauste, ce drapeau bleu avec sa croix blanche et ses 4 serpents est lui, représentatif de l’esclavage et de la traite négrière ».

Pour le député Jean-Philippe Nilor, « le moment est venu d’arrêter cette forme de mépris et d’humiliation ». D’autres élus pourraient bien le suivre dans ce combat.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

SaaTurn brûle le drapeau aux serpents de la Martinique

Sources:

La1ere FranceInfo

RCI