Le Bouquet Africain de Thema

5 préjugés sur la Guyane

Société

5 préjugés sur la Guyane

Par Lindy

La Guyane, région française méconnue, a de toute son histoire eu mauvaise réputation. Au siècle dernier, son climat tropical avec une longue saison des pluies lui donnait le titre de terre de toutes les maladies. Une occasion pour l’Empire d’y expédier les malfrats de la société et d’en faire la terre du bagne. Aujourd’hui entre criminalité et insectes-tueurs, les clichés peu flatteurs lui collent toujours à la peau. Pourtant, la Guyane c’est aussi et surtout une riche diversité de paysages et de populations. Voici donc 5 préjugés sur la Guyane que nous déconstruisons. Peut-être cela vous donnera-t-il envie d’aller la découvrir !

1. La Guyane n’est pas une île. Erreur macronienne. La Guyane française située en Amérique du sud a pour voisin à l’Ouest, le Suriname et au sud et à l’Est le Brésil. A ne pas confondre également avec la Guyane anglaise, le Guyana. Composée de 290 691 habitants, la Guyane est le seul territoire français à se trouver sur le continent sud- américain.

2. Les serpents ne courent pas les rues tels dés prédateurs à l’affût  du moindre passant pour lui sauter dessus. Bien au contraire. Il en va de même pour ces gigantesques araignées, insectes et autres . 7 personnes sont décédées des suites d’une morsure de serpent ces trente dernières années. Sur les quatre-vingt seize espèces de serpents recensées, seules 12 sont potentiellement mortelles. Les morts pour cause de piqûre d’insectes ne font pas non plus la une des journaux. Les aventuriers de la nature peuvent avoir l’opportunité de rencontrer de grands prédateurs s’ils s’aventurent en forêt ou en zone de chasse. Il existe en 2018, des médicaments et traitements comme la vaccination ou l’anti-moustique qui permettent de s’adapter à cet écosystème tropical. La Guyane offre aux amoureux de la nature une faune et une flore exceptionnelles, telle que les moutons paresseux, les morphos, ou les palmiers d’exception Wassaï, Comou ou Awara.

Denzel Washington dans « American Gansgter » de Ridley Scott (2007).

3. La Guyane ce n’est pas « American Gangster« . Il n’y a pas un meurtre à chaque minute et la région n’est pas a feu et à sang. Il existe un taux de criminalité important en Guyane mais le chômage, la précarité de l’emploi, l’absence de moyens préventifs et dissuasifs contre cette criminalité, sont en partie responsables de cette insécurité. La population y vit normalement, s’y côtoie comme les Parisiens qui continuent de vivre leur vie, malgré les multiples attentats.

4. Les Guyanais ne s’habillent pas tous en Kalimbé (tenue traditionnelle indienne). Il existe encore une forte population Amérindienne en Guyane dont quelques villages respectent encore les rites traditionnels et vivent dans des communes enclavées. Toutefois, ces derniers ne représentent que cinq pour-cents de la population. Les Français, les Haïtiens, les Brésiliens, les Surinamais, les Georgetowniens, les Dominicains, les Sainte-luciens composent principalement cette population hétérogène et occidentalisée. La routine des guyanais se résume ainsi : loto (voiture), boulot, dodo.

@Reporterre

5. La mer n’est pas bleue mais couleur chocobon. Comptant une communauté antillaise assez importante, la Guyane est prise pour une île et par mégarde certains s’attendent à y trouver une eau bleue turquoise comme aux Antilles. La mer guyanaise à la couleur du chocobon, car l’Amazone, l’un des deux fleuves les plus long du monde s’y déverse. Ce sont des milliers d’espèces végétales et animales, certaines en voie de disparition qui vivent dans ces eaux. Chaque année, pas moins 12 500 tortues luths, olivâtres et vertes viennent pondre sur les plages. De plus, ces plages étendues à l’infini permettent à chacun de trouver sa place, sans bousculade. Les criques Patate, Morpio, Toussaint, Organabo, les chutes Voltaire, les monts Tumuc- Humac sont autant de paysages multicolores que l’on ne peut voir nulle part ailleurs.

Petite note de fin : La Guyane est un brassage culturel et ethnique, une terre de métissage où la nature partage ses trésors sans prescription de temps. Il n’existe qu’une seule façon de connaître la Guyane, c’est de venir la découvrir par soi-même.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !