ECONOMIE

Damso crée une Fondation pour lutter contre le pillage des ressources en RDC

On ne le présente plus. A 27 ans, l’auteur-compositeur-interprète enchaîne les succès depuis son premier album sorti en 2016. Mais dimanche dernier, Damso a passé un cap dans son engagement pour son pays natal, la République démocratique du Congo: l’auteur de « Kin la belle » a annoncé la création de sa Fondation « Vie sur Nous » pour lutter contre « le vol des ressources naturelles » en RDC. Il passe des paroles aux actes.

« le vrai problème, c’est le vol des ressources naturelles. Minerais de sang, minerais de conflit »

La réalité de terrain a marqué Damso

William Kalubi aka Damso, est né le 10 mai 1992 à Kinshasa, en République démocratique du Congo. En 2001, lui et sa famille sont forcés de quitter le pays alors en proie à l’insécurité causée par le conflit armé. Ce départ précipité et non choisi les exporte en Belgique où il commencera sa carrière d’artiste quelques années plus tard. Son histoire, il la raconte dans ses morceaux Graine de sablier (« les tirs de kalash m’empêchaient de rêver »), Exutoire tue tout le monde même les femmes enceintes »), Bruxelles vie (« enfance pas tranquille coup de feu je n’ai plus peur ») et bien-sûr dans Kin la belle (« Oh Kin la belle c’qu’ils te font me fait beaucoup de peine »).

Entre amour et constats amers, Damso sculpte sa nostalgie pour son pays à travers les mots. Pourtant, en 2018, après la sortie de son troisième album Lithopédion, triple-disque de platine et disque d’or en Belgique, il annonce sur sa story Instagram être « Parti vivre un peu ». Il part pour la République Démocratique du Congo et y passe quelques jours. Un retour aux sources qui a manifestement marqué l’enfant du pays.

Damso annonce la couleur: « On va déranger »

Damso portant le t-shirt de sa Fondation « Vie sur Nous » @thedamso

La particularité du Congo est qu’une grande partie de ses minerais constitue les réserves les plus importantes du monde tels les métaux rares, utilisés dans l’industrie moderne : Informatique, télécommunication, nucléaire, armement aérospatiale, métallurgie, pharmacie, électroménager, etc.

Le pays détient les réserves les plus importantes du monde de nickel, d’indium et de tantale qui sont les métaux les plus recherchés au monde. Premier producteur mondial de diamants industriels, la RDC produit également le diamant de joaillerie dans les provinces des deux Kasaï.

Aussi, les forêts de la République Démocratique du Congo couvrent une superficie estimée à 1.280.042 km2, soit près de 55% du territoire national. La seconde plus vaste forêt tropicale de la planète, après l’Amazonie, est celle du bassin du fleuve Congo. Le « second poumon de la planète » est primordial pour la biodiversité qu’il accueille, son rôle est crucial pour atténuer le réchauffement climatique, et avec son stock de plus de 8 % du carbone mondial, la forêt du Congo est indispensable à l’équilibre mondial.

Alors que la RDC est extrêmement riche, les inégalités sont criantes et ont poussé Damso à l’action. Ainsi, le dimanche 6 octobre, le rappeur annonçait sur une story  Instagram la création de sa Fondation « Vie sur Nous ». L’objectif est simple: stopper « le vol des ressources naturelles » en RDC.

Capture d’écran de la story Instagram @thedamso

Dans la story suivante, Damso dévoile le slogan et le logo de sa fondation « Vie sur Nous » accompagnés d’un : « On va déranger ».

Capture d’écran de la story Instagram @thedamso

Allez, juste pour le plaisir on vous remet « Kin la belle »!

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Main basse de la Chine sur le cobalt congolais

Articles : 143