POLITIQUE

L’humoriste Dieudonné condamné à deux ans de prison ferme

Dieudonné a été condamné pour fraude fiscale, abus de biens sociaux et blanchiment, pour avoir détourné plus d’un million d’euros de recettes non comptabilisées de ses spectacles.

L’humoriste Dieudonné condamné à deux ans de prison ferme

L’humoriste, acteur et militant politique d’origine camerounaise Dieudonné M’bala M’Bala a été condamné vendredi 5 juillet 2019 à trois ans de prison dont un avec sursis et au paiement d’une amende de 200 000 €, par le tribunal correctionnel de Paris. Sa femme, Noémie Montagne et lui-même avait été accusé de fraude fiscale, abus de biens sociaux et blanchiment de fraude fiscale [1].

M. M’Bala M’Bala était  poursuivi pour avoir détourné à son profit des recettes en liquide de ses spectacles non comptabilisées dans les comptes des Productions de la plume, avoir minoré ses déclarations d’impôts. Le procès s’était initialement tenu entre mars et avril à Paris. Le ministère public avait alors requis contre « Dieudo » trois ans d’emprisonnement dont 18 mois avec sursis, 285 000 euros ainsi qu’une amende et l’interdiction de gérer une société pendant cinq ans.

Ce n’est pas la première fois que l’artiste de 53 ans, a à faire à la justice. En effet, depuis l’an 2000, l’auteur et interprète des spectacle à succès tel que le grandiose « Mes excuses » ou encore l’hilarant « Sandrine« , a été condamné près de vingt fois (quelqu’un a dit acharnement judiciaire ?) dont six relaxes (ce que l’on dit moins).

Rappelons d’ailleurs que l’ordonnance n° 374508 du Conseil d’État, en date du 9 janvier 2014 porte son nom. L’ordonnance Dieudonné avait suspendu les effets d’un arrêté d’interdiction du spectacle « Le Mur » qui devait se tenir le soir même au Zénith de Nantes, ce qui a eu pour conséquence d’interdire effectivement le spectacle. Pour la Ligue des droits de l’homme (association visant à l’observation, la défense et la promulgation des droits de l’homme au sein de la République française), cette décision administrative n’était qu’une régression « lourde de conséquences pour la liberté d’expression » [2].

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Dieudonné M’bala M’bala

Notes et références

[1] « Dieudonné condamné à deux ans de prison ferme« , rtl.fr, publié le 5 juillet 2019

[2] « Dieudonné: une décision « lourde de conséquences », estime la LDH« , nouvelobs.com, publié le 9 janvier 2014

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 595