SOCIÉTÉ

Une femme se moque d’un SDF sur Facebook mais le public le soutient

Une femme avait cherché à humilier Simon Childs en postant sur Facebook une photo de cet employé de McDonald’s SDF dormant sur un fauteuil du restaurant.  Le public ne l’a toutefois pas suivie et a apporté un immense soutien à Childs pour le sortir de sa situation précaire.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

La ‘génération smartphone’ face aux gens en détresse

Cette photographie du Jamaïcain Adrian McDonald illustre l’image que beaucoup se font de l’utilisation de smartphones dans les situations de détresse d’autres personnes.

un sdf

Crédit : Adrian McDonald Photography

On prend ces dernières en photo sans les aider, puis on poste leurs photos en ligne pour les humilier. Les internautes ne se privent ensuite pas pour les ridiculiser.

un sdf

Simon Childs
Capture d’écran vidéo : WSB-TV

 

 

L’histoire de Simon Childs, un SDF père de famille et travaillant chez McDonald’s

L’histoire qui suit commence de cette manière. Simon Childs est un jeune père célibataire  de 21 ans qui a récemment perdu sa mère. Pour subvenir à ses besoins et à celui de son fils, il travaille chez McDonald’s. Il est aussi un SDF (sans domicile fixe) qui dort au restaurant entre ses heures de travail.

C’est couché sous une couverture sur un fauteuil du restaurant qu’une cliente l’a un jour surpris. Scandalisée, elle alla  avertir des membres du personnel que quelqu’un dormait près de sa table. Ceux-ci lui répondirent qu’ils étaient au courant et qu’ils étaient d’accord. Elle répondit que ce n’était pas son cas.

Elle prit donc une photo de Childs en train de dormir et la posta sur Facebook pour le critiquer.

un sdf

« Une autre raison pour moi de quitter Fayetteville (état de Géorgie, Etats-Unis NDLR). J’étais assise au McDonald’s du centre ville et j’ai vu ce type en train de dormir sur un fauteuil. J’ai été vois un employé que quelqu’un dort sur un de leurs fauteuils et il a répondu « Oui oui, on sait, pas de problème » et j’ai dit « si il y a un problème mais tant pis » Crédit capture d’écran : Facebook

 

Un élan de solidarité

Contrairement à la volonté initiale de cette dame, des internautes se solidarisèrent avec Simon Childs. Après avoir appris sa situation, ils décidèrent de l’aider. En voyant sa photo postée sur les réseaux sociaux, Childs admet d’abord avoir été blessé, pensant qu’elle l’avait été à des fins négatives. Puis il se rendit compte que non. En arrivant à son lieu de travail, il trouva des vêtements, des couches et d’autres objets pour son fils.

Les propriétaires de Fusion Chefs Eatery, un restaurant de sa ville, lui prêtèrent un véhicule afin qu’il puisse se rendre à des entretiens d’embauche. D’autres de ses concitoyens lui ont manifesté leur soutien. C’est le cas, par exemple, d’un salon de coiffure qui lui a offert gratuitement une coupe de cheveux.

Simon Childs, a depuis reçu au moins une offre d’emploi. Il a également déclaré chez nos confrères de WSB-TV, au sujet de la femme qui avait voulu l’humilier: « Je ne suis plus sans-abri, grâce à elle ».

Vous aimerez aussi:

Ce Sénégalais lave, coiffe et nourrit des malades mentaux

 

 

 

 

Articles : 987