CULTURE

De la Kadans au Kizomba, retour sur l’évolution de la musique zouk

Nofi vous propose un retour sur la genèse et l’évolution de ce style musical emblématique de la Caraïbes. 

De la Kadans au Kizomba, retour sur l’évolution de la musique zouk

C’est au groupe Kassav’ que l’on doit la création, mais aussi le rayonnement du zouk à travers le monde. Le groupe antillais a sorti plus de deux douzaines d’albums au cours des dernières décennies. Kassav ‘a créé un univers musical dansant et festif des plus contagieuses comme on en avait jamais vu. Vous pourrez, chers lecteurs, vous ambiancer avec Kassav’ le samedi 11 mai prochain, au Paris La Défense Arena, à l’occasion des 40 ans du groupe antillais mythique. Notons qu’en première partie, vous aurez l’occasion de vous déhancher durant la tenue du « Grand méchant zouk ». Kassav ‘ a su mélanger le high-tech et la musique traditionnelle avec brio. Le groupe a débuté en 1979, lorsque Pierre-Edouard Decimus, membre de l’un des plus grands groupes antillais, « Les Vikings de la Guadeloupe« , décide de s’essayer à d’autres sonorités que celles habituellement usitées, comme la pop haïtienne.

KASSAV

🚨🚨🚨Le groupe mythique KASSAV' fêtera 40 ans de carrière cette année 🎂 !!! Rendez-vous le 11 mai pour un concert légendaire dans la plus grande salle d'Europe, le Paris La Défense Arena 🔥🔥🔥Une nuit du zouk inédite avec en première partie Le Grand Méchant Zouk ( G.M.Z ) 💃🏿 Qui en sera ??? Nous, on y sera en tout cas 👌🏾✌🏾👍🏾Quelques billets encore disponibles, dépêchez-vous 😎😉#40AnsDeCarriere #Kassav #Emblématique #GroupeMythique #Histoire #NoirEtFierement

Publiée par NOFI sur Lundi 11 mars 2019

Lui et son frère Georges s’allient à Jacob Desvarieux et commencent à enregistrer des disques intégrant du Gwo Ka  (genre musical de la Guadeloupe) et un rythme, le Saint-Jean, tiré du carnaval guadeloupéen. Kassav ‘ s’inspire aussi de la Soca trinidadienne, de la Highlife, style musical originaire du Ghana ainsi que du Soukous ouest-africains du Makossa camerounais, de la Salsa cubaine et porto-ricaine, de la Kadans et du Kompa tout droit venus de Haïti et de la Funk et du Disco nord-américains. Sans bien sûr oublier le Bèlè, musique traditionnelle de la Martinique, la Mazurka, la valse créole, le Chouval-bwa, musiques traditionnelles de la Martinique associées à la ville de Saint Pierre ou encore la Biguine. Vous l’aurez compris, il s’agit là d’un sacré cocktail musical, panafricain de surcroît. L’influence de la musique africaine a été fondamentale dans la création du Zouk.

Au tournant des années 90, le Zouk adopte des sonorités toujours plus lascives, alors que de nouveaux talents toujours plus nombreux émergent à la suite de Kassav’. Le Zouk de la nouvelle génération réussit de nouveau avec un rythme proche du R’n’B dans les année 2000 contrairement à celui des années 1980 moins rythmé avec la disparition des cuivres. C’est l’avènement du Zouk Love, qui ne fait pas l’unanimité chez les nostalgiques.

À partir de 2010, le Zouk est plus léger mais s’accommode parfaitement avec du Reggae de la Dancehall n’ayant pas forcément de rapport avec l’univers carnavalesque de ses origines. Ce genre musical originaire de Guadeloupe et Martinique, créé au début des années 1980 a sans cesse su se réinventer et partir à la conquête du monde.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Kassav’, les célèbres créateurs du zouk fêtent leurs 40 ans

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 548