CULTURE

La Chambre des Métiers de l’Artisanat du Niger expose à la Foire de Paris

Du 27 avril au 8 mai 2019, au Pavillon Richesse du Monde de la Foire de Paris, découvrez la beauté et la poésie de l’artisanat ancestral du Niger.

Les artisans du Niger exposent à la Foire de Paris

La 115ème édition de la Foire de Paris aura lieu à la porte de Versailles du 27 avril au 8 mai 2019. Au Pavillon Richesse du Monde, Pavillon 4_stand K 050, vous pourrez croiser M. Ibrahim Moussa, président de la Chambre des métiers de l’artisanat du Niger. Il sera accompagné d’une quinzaine d’artisans, en majorité Touareg, qui exposeront leurs œuvres.

Foire de Paris, le 27 avril 2019. NOFI/Anne Rasatie

« Voyager c’est aller de soi à soi en passant par les autres[1] »

Les hommes du désert feront donc le voyage donc jusqu’aux portes de la capitale française, pour être présents à partir du 27 avril à la Foire de Paris. Venus des quatre coins du Niger, ils exposeront le charme et l’élégance d’un travail artisanal raffiné. Issus des coopératives de Niamey, Dosso, Maradi, Zinder, Agadez, Tahoua et Dakoro, ils ont été choisis comme délégués représentants. Ils se regroupent ensuite sous la même bannière de la Chambre des Métiers de l’Artisanat du Niger.

Sur les 20m2 de leur stand, seront exposés : bijoux en argent, objets en cuir et décorations symbolisant un savoir-faire ancestral.

Foire de Paris, le 27 avril 2019. NOFI/Anne Rasatie

Reconnue à travers le monde, la finesse de l’artisanat touareg séduit toujours les connaisseurs comme les néophytes. Célèbres entre tous, les bijoux traditionnels allient argent, ébène, ambre ou pierres semi-précieuses. Le savoir-faire de leur fabrication se perpétue dans les familles à travers les générations d’artisans. Avec des outils souvent rudimentaires, les étapes de gravure et de polissage des pièces impliquent une patience et une rigueur infinies. Mais au-delà de la beauté de leurs créations, les artisans sont aussi les gardiens d’un art qui n’a pas encore révélé tous ses secrets.

L’art traditionnel touareg: entre poésie et symboles

Traditionnellement, les objets d’art touareg situent l’individu dans sa famille, son rang ou son statut. Bien qu’aujourd’hui, l’art touareg se soit popularisé et modernisé, il existait bien un sens originel dans les temps reculés. L’artisanat permettait une reconnaissance implicite à travers la confection de l’objet : sa forme, son port ou encore son destinataire. Pour exemple : une veuve pouvait porter un certain bijou cousu sur un pan de son pagne, lequel précisait son état et son désir de ne pas se remarier ; l’objet ainsi placé indiquait qu’elle écartait toute proposition.[2]

Foire de Paris, le 27 avril 2019. NOFI/Anne Rasatie

Mais l’art touareg est aussi une poésie. Ainsi la croix du sud, nommée croix d’Agadez, a également son histoire fabuleuse.

Une légende populaire raconte qu’un jeune guerrier nomade voulait déclarer sa flamme à la jeune fille de son cœur, celle-ci étant enfermée chez elle et donc inaccessible à ses messages. Le forgeron du village avait alors une place très importante dans la société touarègue, lui qui fabriquait les instruments de cuisine, usinait toutes les pièces métalliques et concevait les bijoux des femmes. À ce titre, il avait le droit d’entrée dans toutes les familles avec qui il commerçait. Le jeune fit alors forger un bijou qui combine les deux syllabes du mot tamashek « T(a)R(a) » (« tara » signifiant « amour » et s’écrivant « ⵜⵔ » en alphabet tifinagh_ formes que l’on retrouve dans la croix d’Agadez) et confia au forgeron la mission de transmettre le message d’amour à sa bien-aimée dans la plus grande discrétion.[3]

Selon les ethnologues, la signification diffère. Les pères donneraient le bijou (dont les extrémités représenteraient les quatre points cardinaux) à leurs fils lorsqu’ils seraient en âge de virilité, de mariage et de nomadisme, en leur disant :

« Mon fils, je te donne les quatre directions du monde, car on ne sait où tu iras mourir ».[4]

Retrouver les artisans de la Chambre des Métiers de l’Artisanat du Niger au Pavillon Richesse du Monde, Pavillon 4_stand K 050.

[1] Proverbe Touareg

[2] J. de la Soc. des Africanistes XLII, i, 1972, p. 29-53- Contribution à l’étude des bijoux Touareg par Germaine DIETERLEN et Ziedonis LIGERS

[3] « Origine de la croix d’Agadez » [archive], sur www.agadez-niger.com

[4] L’origine de la Croix d’Agadez (Club des voyageurs)

INFOS PRATIQUES

Foire

Foire

Du samedi 27 Avril au mercredi 8 Mai. Tous les jours de 10 h –19 h et jusqu’à 22 h le 4 mai Au Parc des expos -Porte de Versailles.

Suivez toute l’actualité Foire de Paris ici

VOUS AIMEREZ AUSSI:

L’artisanat d’Afrique est mis à l’honneur à la Foire de Paris 2019

Articles : 129