POLITIQUE

[Tribune] 49 intellectuels congolais appellent Denis Mukwege à assurer une transition citoyenne

49 intellectuels de la diaspora et de la société civile congolaise appellent le prix Nobel de la paix 2018, Denis Mukwege, à assurer le leadership d’une transition citoyenne en RDC sans le président Joseph Kabila.

Nous, membres de la diaspora et de la société civile congolaise, tous et toutes engagés pour un Congo libre, ayant appris avec une joie incommensurable la distinction de notre compatriote le docteur Denis Mukwege, honoré début octobre du prix Nobel de la paix 2018 pour son travail humaniste en faveur des femmes victimes de violences sexuelles, adressons nos meilleures félicitations à l’heureux lauréat.

Ce prix est une reconnaissance mondiale du combat inlassable du concitoyen Mukwege pour la dignité et la liberté de l’humain, au prix et au risque de sa propre vie. Depuis de longues années, le docteur Mukwege a donné le meilleur de lui-même et a démontré des valeurs humanistes, de courage et de détermination.

Grand artisan de la paix

À travers ce prix, Denis Mukwege rejoint le pré-carré très restreint de grands artisans de la paix africains tels que Nelson Mandela, Desmond Tutu, Kofi Annan, Ellen Johnson Sirleaf pour ne citer que ceux-là. Chacune de ces illustres personnalités africaines a apporté un leadership décisif dans les sorties de crise dans leur pays ou en Afrique.

Nul n’ignore que la RDC fait face à une crise multiforme qui menace son existence. La légitimité des institutions et de leurs animateurs est vivement contestée par la majorité de nos populations meurtries et exténuées par une pauvreté endémique. Les institutions de la République sont prises en otage par une poignée de personnes obstinées et prêtes à replonger le pays dans une nouvelle guerre civile.

Par ailleurs, la restriction croissante et persistante de l’espace des libertés publiques crée un climat tendu défavorable à des élections libres, transparentes et apaisées. L’opinion craint légitimement que cette confiscation du pouvoir par la force continue à entretenir les violences extrêmes contre la population civile, et surtout les femmes.

 « Le gouvernement doit être sanctionné »

Nous sommes confortés par la Constitution de 2006, affirmant dans son article 5 la souveraineté populaire et disposant dans son article 64 le devoir de tout Congolais de faire échec à tout exercice du pouvoir en violation de la Constitution. Le gouvernement, qui a failli dans sa mission d’organisation d’élections dans les délais constitutionnels, doit être sanctionné comme ce fut le cas en RCA ou en Haïti. Dans ce dernier cas, l’ex-président Michel Martelly avait été contraint à la démission pour inaptitude à organiser les élections dans les délais constitutionnels, ouvrant la voie à une transition politique organisée sous l’autorité du Parlement.

Les élections annoncées en décembre prochain ne sont qu’une vaste illusion

Dans le cas de la RDC, une telle option n’est plus possible dès lors que le Sénat, qui devrait assumer l’intérim conformément à la Constitution, se trouve hors mandat depuis 2012. En somme, la crise institutionnelle en cours ne peut être résolue que hors du cadre institutionnel en place. C’est ainsi que le dialogue entre acteurs politiques, sous la médiation de la Conférence épiscopale du Congo, avait abouti aux accords de décembre 2016.

Depuis, le régime en place à Kinshasa a usé des subterfuges pour ne pas appliquer lesdits accords, parfois avec la complicité de certains acteurs de l’opposition politique. Dans un tel contexte, les élections annoncées en décembre prochain ne sont qu’une vaste illusion de laquelle ne peut émerger des dirigeants légitimes, comme le constatent la quasi-totalité des observateurs locaux et internationaux.

Une transition citoyenne sans Joseph Kabila s’impose tout naturellement en RDC

Vers une transition citoyenne

À situation exceptionnelle, solution exceptionnelle, dit-on. Ainsi, il s’impose à notre conscience une transition citoyenne comme en RCA où, face à des institutions illégitimes, il a été fait appel à des personnalités civiles pour sauver la nation. Une transition citoyenne sans Joseph Kabila s’impose tout naturellement en RDC. Une constituante pourra fixer les termes de cette transition ; laquelle doit être assurée par des technocrates sous l’autorité d’une personnalité hautement crédible de la société civile.

    Denis Mukwege incarne aujourd’hui plus que jamais l’espoir de notre peuple pour retrouver sa dignité

Denis Mukwege incarne aujourd’hui plus que jamais l’espoir de notre peuple pour retrouver sa dignité et amorcer le développement durable de la nation. Il est l’un des rares Congolais à même d’obtenir un large consensus et de fédérer les hommes et femmes de bonne volonté autour de notre idéal national. Par la confiance qu’il inspire et la compétence qu’il incarne, il saura mobiliser le peuple vers un meilleur destin et bien positionner le pays pour les grands défis que notre humanité doit collectivement affronter.

À cette fin, nous lançons un appel solennel à Denis Mukwege que nous exhortons à bien vouloir accepter d’assurer le leadership de cette transition pour répondre aux cris de détresse de nos populations. Les valeurs humanistes et la crédibilité de Denis Mukwege, reconnues par ce prix Nobel, font de lui un pont vers la paix et un Congo positif.

Les 49 signataires

1. M. Hubert AMAVI, Association Elikhia, Paris, France.

2. M. Vital BARHOLERE, Dynamik Congo, Bukavu, RDC

3. M. Michel BAGNAH, Association Elikhia, Paris, France.

4. M. Bily Bily BOLAKONGA, Agronome, Société Civile Kisangani, RDC.

5. Prof. Patient BISELENGE, Société Civile Kisangani, RDC.

6. M. Julian BONGO, Save the Congo, London, UK.

7. M. Roger BUANGI PUATI, Théologien, Diaspora suisse, Lausanne, Suisse.

8. Dr. Désiré BUZANGU Mutamba, Immigrants Entrepreneurship Research, UK.

9. Dr. Fweley DIANGITUKWA, Politologue, Diaspora suisse, Vevey, Suisse.

10. Mme Nita EVELE, Congo Global Action, Washington, D.C.

11. M. Léon FONTAGER, Association Elikhia, Paris, France.

12. M. William IKOLO, Diaspora Belgique, Bruxelles.

13. M. Garry IWELE, Journaliste, BakoloStates Media, Washington, D.C., USA.

14. M. Lubin KADIMA, Diaspora Congolaise Paris-France, Consultant.

15. Prof. Philippe KAGANDA, UEA et UOB/Bukavu, RDC.

16. M. William KAPUKU, Vice President of the Africa Security Forum London, UK.

17. Me. Jean-Claude KATENDE, Juriste, Président de l’ASADHO, Kinshasa, RDC.

18. Dr. Henri KIETO Suka Vita, Médecin, Diaspora France, Paris.

19. M. Hervé KITEBA-SIMO, Ingénieur, Expert en Transformation Digitale, France.

20. M. Jean-Bosco KONGOLO, Juriste & Criminologue, DESC, Canada.

21. M. Christian LIONGO, Economiste, asbl Africa Rise, Bruxelles, Belgique.

22. M. Maurice LIWOKE, Diaspora Belgique, Bruxelles.

23. M. Jean-Jacques LUMUMBA, Banquier, Diaspora France, Paris.

24. Prof. Alphonse MAINDO, UNIKIS, Societé Civile Kisangani, RDC.

25. Prof. Jolie MASUASUA, Société civile Kisangani, RDC

26. Prof. Jean-Claude MASWANA, Diaspora Asie, Consultant JAB Inc., Tokyo, Japon.

27. M. Elena MATUNDU, Influenceuse, Presidente de l’asbl GFAIA.

28. Prof. André MBATA Mangu, UNIKIN, Societé Civile Kinshasa, RDC.

29. Mme. Eliane MUKEBA, Directrice de « Shinning Nyota Foundation, London, UK.

30. M. Paulin MURHULA, Diaspora France, Paris.

31. Mme. Tina MWANGELU, Collectif du Droit à la Démocratie en Afrique, France, Paris.

32. M. Claude MWANGELU, Association Elikhia, Paris, France.

33. Prof. Etienne N’TAMBWE, UNIKIS, Société civile Kisangani, RDC.

34. M. Edgar NGAWALA, USA Diaspora, Atlanta, USA.

35. Prof. Pierre-Albert NGELIELE, DG ISC-Lodja, société civile du Sankuru.

36. Prof. Antoine NGUTE, UNIKIS, Société civile Kisangani, RDC

37. M. Paul NSAPU, FIDH, Bruxelles, Belgique.

38. Dr. Robert Y. NSIMBA, USA Diaspora, New-York, USA.

39. Prof. Georges NZONGOLA-NTALAJA, University of North Carolina, Chapel Hill USA.

40. M. Kcreascence PAULUSI, Consultant, Comité de soutien Dr Mukwege, France.

41. M. Dom-Martin PULUDISU, CADEV, Chercheur Université Paris II, France.

42. M. Joseph PULULU, Radio MANGEMBO, Directeur, France

43. Prof. Bibiche Liliane SALUMU, UNIKIS, Société civile Kisangani, RDC.

44. M. Vava TAMPA, Save the Congo, London, UK.

45. M. Sinaseli TSHIBWABWA, Congo-C.R.I.T.E.R.E.B et Desc, Canada.

46. Prof. Kally TSHIMBILA, UNIKIS, Société civile Kisangani, RDC.

47. M. Jean-Luc VOVOR, Elikhia, Paris, France.

48. M. Jean-Jacques WONDO, Diaspora Belgique, président du DESC, Bruxelles.

49. M. Roger YOKEU, Elikhia, Paris, France.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Djimon Hounsou jouera le rôle du Dr Denis Mukwege dans « Panzi »

Source:

Jeune Afrique