L’excellence Noire – Kouokam KAMTCHUENG

Vénus noire : Beyoncé veut gagner le respect de l’industrie du cinéma

Société

Vénus noire : Beyoncé veut gagner le respect de l’industrie du cinéma

Par Noella

Bien qu’elle soit la personnalité féminine la plus nominée de l’histoire des Grammy Awards avec pas moins de 53 nominations et 20 récompenses, Queen Bee souhaite être prise plus au sérieux en tant dans le milieu du grand écran.

! UPDATE ! Une petite mise à jour s’impose avant que vous ne continuez la lecture de cette article. L’équipe de Beyoncé a démenti sa participation dans le projet de film sur la vie de la Vénus noire. Elle n’est en aucune façon liée à ça. La nouvelle a été annoncée dans un communiqué par le site Billboard (5/01/16). On ne sait pas pour vous, mais ça sent bizarre cette histoire. Pas d’écriture, pas de rôle, tout était faux – ou plutôt en voyant la réaction négative des internautes ils ont préféré retirer leurs billes du jeu…

Pourquoi ne pas réaliser un film et même mieux jouer le rôle principal et remporter l’Oscar. Pour ça il faut une histoire poignante, un récit touchant. Beyoncé a eu envie de parler de la vie de Saartjie Baartman connue plus communément comme la Vénus noire ou hottentote. Esclave, elle était exposée comme une bête de foire dans un cirque des horreurs à Londres et exhiber à Paris au cours du XIX e siècle. Ses formes et courbes généreuses lui voulaient un « grand succès », si bien que cette curiosité originaire d’Afrique du sud a littéralement été transformée en objet d’étude pour les scientifiques .

Sawtche_(dite_Sarah_Saartjie_Baartman),_étudiée_comme_Femme_de_race_Bôchismann,_Histoire_Naturelle_des_Mammifères,_tome_II,_Cuvier,_Werner,_de_Lasteyrie

Vous aimerez aussi Sawtche, alias Sarah Baartman, dite la « Vénus Noire ».

Musicienne, show girl, danseuse, modeuse accomplie, femme d’affaire à ses heures perdues, maman, épouse, la tornade blonde en a marre des seconds rôles. Cette fois-ci la reconnaissance des ses pairs et la récompense ultime pour son jeu d’actrice. Entourée de coachs et de scénaristes, ce biopic pourrait être le ticket d’or de la belle pour entrer au Panthéon des personnalités oscarisées. L’histoire de Saartjie Baartman avait déjà séduit le réalisateur, scénariste et acteur franco-tunisien Abdellatif Kechiche dans son film Vénus noire sorti en 2010 avec dans le rôle phare la talentueuse Yahima Torres (d’ailleurs la cubaine avait été nommée dans la catégorie « meilleur espoir féminin » des César).

<em>Yahima Torres dans "Vénus noire", 2010.</em>

Yahima Torres dans « Vénus noire », 2010.

Quelle pression ! Son projet fait déjà couler beaucoup d’encre entre ceux qui la soutienne dans cette nouvelle aventure et ceux qui ne trouvent pas légitime que Beyoncé écrive et même joue un tel rôle. On a pu lire « c’est une chanteuse et artiste de dingue, mais elle ne représente pas vraiment la communauté noire » ou encore « Vénus noire ? Bey ? Non S’IL VOUS PLAIT !« . Il est vrai que Beyoncé prône une image médiatique neutre, qui plait aussi bien aux Blancs qu’aux Noirs, contrairement à sa soeur plus « roots » et – pour la peine – serait plus crédible pour interpréter le rôle de Baartman.

Qu’en pensez-vous ? Beyoncé légitime ou non dans le rôle de la Vénus hottentote ?

Vénus noire ou hottentote

 

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !