Brown Sugar Night #3

Legacy Museum : de l’esclavage aux violences policières

Histoire

Legacy Museum : de l’esclavage aux violences policières

Par Thalie Mpouho

Le “Legacy Museum”, un musée en Alabama, expose une face sombre de l’histoire américaine de l’esclavage aux violences policières.

Legacy Museum, musée de l’héritage

Esclavage, ségrégation, surreprésentation des Afro-Américains en prison, violences policières… Un musée qui a ouvert ses portes le 1 octobre dans l’Etat de l’Alabama aux Etats-Unis trace un lien entre le passé raciste des Etats-Unis et les inégalités d’aujourd’hui. Le “Legacy Museum”, aboutissement d’un projet lancé en 2018, se situe dans un bâtiment de la ville de Montgomery, où étaient retenus des captifs africains avant d’être vendus comme esclaves. 

Avocat, militant et promoteur du musée, Bryan Stevenson explique à l’AFP qu’il s’agit d’un “musée de l’histoire des Etats-Unis, centré sur l’esclavage et ses conséquences (…) parce qu’aucune autre institution n’a autant formaté notre économie, notre politique, nos structures sociales et notre tepérament”. 

Toutefois, il pointe du doigt une histoire mal enseignée aux Etats-Unis : “beaucoup de gens ne savent pas que 12 millions de personnes ont été enlevées en Afrique et emmenées en Amérique, que deux millions sont mortes lors de la traversée…”.

Une exposition immersive 

Légende : ​​Handout Equal Justice Initiative / AFP

L’objectif premier du musée vise à pousser les Américains à s’engager dans la lutte contre les inégalités et à créer une “prise de conscience”. D’après Bryan Stevenson, il est tout aussi important de “toucher les cœurs » des visiteurs en plus de les informer. 

Inspiré de du musée de l’Holocauste à Berlin ou celui de l’Apartheid à Johannesburg, le “Legacy Museum” propose une visite “immersive”. Les visiteurs ont effectivement l’occasion d’”embarquer” à bord d’un navire traversant l’Atlantique pour témoigner des souffrances des futurs esclaves.

Une aile est dédiée aux milliers de victimes de lynchages survenus entre 1977 et 1950 tandis qu’un autre espace est consacré à l’esclavage et aux violences sexuelles. “L’humiliation de la ségrégation” longtemps présente dans le Sud des Etats-Unis ainsi que “l’incarcération massive et les violences policières” contre les Afro-Américains sont également au cœur de l’exposition. 

L’ouverture du “Legacy Museum” s’inscrit dans un travail de relecture du passé américain depuis le meurtre de l’Afro-Américain George Floyd par un policier blanc, en mai 2020.

Source :

AFP

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !