HISTOIRE

La Namibie refuse 11,7 millions de dollars de l’Allemagne en réparation du génocide

Le président namibien Hage Geingob a rejeté l’offre de l’Allemagne de compenser l’ancienne colonie allemande (1884-1915) pour le génocide des Herero et Nama. Pour le premier magistrat du pays, l’offre de Berlin de 11,7 millions de dollars n’est « pas acceptable ».

La Namibie refuse 11,7 millions de dollars de l’Allemagne en réparation du génocide

Selon le Musée américain de l’Holocauste, durant l’ère coloniale, entre 1904 et 1908, l’Empire allemand a massacré plus de 80 000 Herero et Nama en réponse à une résistance anticolonialiste farouche. Selon d’autres estimations, le nombre de personnes africaines tuées s’élève à plus de 100 000.

Le président namibien a déclaré :

« L’offre actuelle de réparation faite par le gouvernement allemand reste une question en suspens et n’est pas acceptable pour le gouvernement namibien ». [1]

Hage Geingob, Président de la République de Namibie en fonction depuis le 21 mars 2015.

Le gouvernement du pays d’Afrique australe compte négocier une « offre révisée ». Geingob s’est également opposé à l’utilisation par Berlin de l’expression « guérison des blessures » au lieu du terme « réparations« .

Bien que la Namibie et l’Allemagne négocient depuis 2015 l’arrangement d’excuses officielles et d’une aide compensatoire de la part du pays européen, l’Allemagne refuse de verser directement des réparations à la Namibie [2]. L’Allemagne affirme que l’argent qu’elle a donné à la Namibie sous forme d’aide au développement a déplacé le besoin de réparations officielles. Les deux pays ont engagé huit cycles de négociations depuis 2015.

Les descendants des personnes qui ont survécu au génocide disent qu’ils ont le droit de recevoir 4 milliards de dollars de compensation de la part de l’Allemagne.

Victimes de la répression pendant le génocide du Sud-Ouest africain. (Photo : UC Santa Barbara)

De 1884 à 1915, l’Allemagne a régné sur la Namibie actuelle, une colonie appelée à l’époque Afrique du Sud-Ouest allemand. À la suite d’un soulèvement anticolonial, les forces allemandes ont assassiné au moins 65 000 Herero et 10 000 Nama au moyen de violences sexuelles, de famine, de travail forcé, de malnutrition et d’expériences médicales.

Les Allemands ont perpétré ce que l’on a appelé le « premier génocide du XXe siècle« , afin d’accéder aux terres des indigènes. Environ 80 % du peuple Herero et la moitié du peuple Nama ont été exterminés. Aujourd’hui encore, la plupart des terres les plus précieuses de Namibie appartiennent aux descendants des colons allemands.

Notes et références

[1] « Namibia president says Germany’s reparation offer for colonial-era mass killings ‘not acceptable’« , edition.cnn.com, publié le 12 août 2020

[2] « Namibian Groups Call on Germany to Recognize Herero and Namaqua Genocide« , atlantablackstar.com, publié le 15 juillet 2016

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 642