DIVERTISSEMENT

Le Petit Mayombo, humoriste-influenceur au grand cœur

Par Pascal Archimède. Connu pour ses vidéos virales, le Petit Mayombo est un humoriste-influenceur gabonais devenu incontournable sur la toile. Nofi a voulu en savoir plus sur son parcours et sur les raisons de son succès actuel.

Bonjour Mayombo, d’où te vient ton nom de scène?

Salut Pascal, c’est le nom d’un ami décédé en 2015 alors que j’étais en classe de terminale. Porter ce nom a été un moyen pour moi de lui rendre un vibrant hommage.

Parle-nous de ton parcours personnel et artistique

D’un point de vue scolaire, j’ai fait mes classes primaires à l’école protestante de Paris à Lébamba qui est mon quartier même au Gabon.

Ensuite, j’ai décidé, avec la volonté de mes parents, d’aller faire le secondaire à Dibouangui. Ce village avait comme collège un établissement laissé par les anciens colons français. J’ai donc fait mes classes de la 6ème à la 3ème jusqu’à l’obtention de mon Brevet des Collèges. Je suis ensuite revenu à Lébamba pour faire le lycée. J’y suis resté de la seconde à la terminale.

Après l’obtention du baccalauréat en 2015, je me suis installé à la capitale Libreville et ai suivi un cursus dans une école de la place jusqu’à la Licence.

En 2014, j’avais fait une vidéo humoristique qui était devenue virale. Beaucoup de personnes qui avaient apprécié cette vidéo m’ont conseillé de poursuivre dans cette voie et de faire des sketchs marrants. Après la Licence, j’ai donc décidé de faire carrière dans ce domaine avec une volonté de fer et l’approbation de mes parents.

En 2019, j’ai participé à la 3ème édition du festival « Gabon 9 provinces ». J’ai performé devant un public de 40.000 personnes et ça a été le début de cette aventure.

En 2020, j’ai commencé une tournée médiatique, j’ai fait des Guests notamment à l’Olympia de Paris et puis j’ai enchaîné.

Tes vidéos font le buzz sur les réseaux sociaux. Comment expliques- tu ce succès?

Mes vidéos font le buzz grâce à un travail acharné et grâce à cette volonté qui m’habite. Je suis également bien entouré, mes anciens collaborateurs se sont rendus disponibles. Je me suis toujours soumis au principe même d’engagement. Je l’explique tout simplement par ma bonne conduite, ma bonne tenue, le sens de l’humour dont je fais état ainsi que mon esprit ouvert. Certains de mes sketchs sont repris par certaines célébrités planétaires comme Maître Gims et bien d’autres. Tout le monde semble apprécier mes mimics telles que « les retombées » ou « le mimi des mimis ».

Le Petit Mayombo

D’où te vient l’inspiration quand tu crées tes sketchs?

Mon inspiration me vient de Dieu. Je m’inspire de tout ce qui nous entoure dans notre vie quotidienne, les faits de société. En un mot, le vécu, quoi ! Je m’inspire de tous ces sujets qui sont parfois dans une atmosphère politico-administrative et sociale.

Est-ce que le succès récent des artistes et influenceurs africains ces dernières années a permis de développer l’industrie du divertissement en Afrique ?

Oui ! Tout à fait ! Mais cela dépend d’abord d’une nation, d’une région lambda, d’un pays.

Par exemple, au Congo, pays d’Afrique Centrale qui sont nos voisins, il y a un fort taux de participation de leurs artistes qui sont reconnus non seulement à l’échelle nationale mais également internationale. Ils se font une place massive. Ils font les choses avec cœur, simplicité, grandeur, amour pour toujours donner le meilleur d’eux-mêmes. Sans oublier également nos compatriotes du Nigeria et de la Côte d’Ivoire qui eux aussi ont pu s’imposer inéluctablement dans ce domaine. Je trouve important de souligner ce point car seul, tu dois te reconnaître dans ta manière de faire. Personne ne peut décider à ta place. C’est toi qui dois proposer. C’est toi qui dois faire en sorte que la France, l’Europe ou les pays de la sous-région te regardent. Je dois me débrouiller pour faire aimer ce que je fais, ou du moins ce que j’entreprends !

On a reproché parfois aux personnalités publiques de la diaspora de tourner en dérision les accents et de renforcer les clichés. Tu es devenu viral par ton accent et tes expressions. Cela pose-t-il un problème selon toi?

Merci pour cette question ! Je considère que chaque personne a un don. Sa manière de faire, sa manière d’être, parfois aussi le physique de tel ou tel artiste peut aussi avoir un impact sur ce qu’il fait ou sur ce qu’il veut accomplir. Pour cela, il est question que chacun de nous puisse s’exprimer tel qu’il le souhaite sans pour cela toucher à la bonne moralité des individus.

Les influenceurs africains ont-ils un devoir de conscience quant aux problématiques que traverse le continent?

Bien-sûr ! Car il est fort probable que chacun des influenceurs ait bel et bien une part de responsabilité quant aux problématiques que traverse le continent. En effet, tout individu, chacun, doit apporter sa pierre à l’édifice, mettre la main à la pâte afin d’enrober cette situation si difficile, si critique et chaotique pour mettre fin à cette pandémie.

L’actualité du Covid-19 et la désignation de l’Afrique comme terrain pour les tests des vaccins a provoqué de la colère. Quelle est ta position ?

Par rapport à la situation qui prévaut face au Covid-19, il est possible qu’ils aient raison à tort de le penser ! Cela même dépend du niveau de compréhension de certaines personnes. Et d’ailleurs, c’est l’opinion de cette personne qui se dit vivante, qui se dit Homme quand elle parle comme ça. Elle qui en parlant ainsi, prétend faire preuve de moralité en agissant de telle ou telle façon. Cette même personne qui veut s’imposer, dominer une région, un continent ou une nation. À chacun son opinion ! À  chacun sa manière de s’exprimer ! Donc, laissons ! Ce n’est rien. Nous sommes tous des Hommes !

As-tu des projets à venir?

Tout à fait ! Car tout ce je vivrai, je le vivrai sans complaisance aucune. J’aurai toujours des choses à accomplir car la vie me réserve assez de surprises. Mais, il faut croire en sa destinée. Il faut te donner la force, les moyens du peu que tu as pour enfin arriver et dire au monde que, voilà, j’occupe aussi une place très très importante dans ce monde, dans ce milieu. Ainsi, tu t’ouvres au monde. Tu donnes une perception. Tu te frayes un chemin pour enfin y arriver. Et tel que je me connais, j’y arriverai. Parole donnée !

Où peut-on te follow?

On peut bel et bien me follow sur ma nouvelle plateforme Mayombo.mimi c’est tout. D’autres plateformes là, c’est zéro ! Y a rien ! Merci, merci infiniment.

Articles : 514