SOCIÉTÉ

Inspiration: l’artiste Mallaury rend hommage à Assa Traoré

La jeune artiste et chanteuse Mallaury rend hommage à Assa Traoré, devenue activiste en prenant position contre les violences policières. Une ode au militantisme  accompagnée d’un puissant clip, dans lequel la soeur du défunt Adama Traoré campe son propre rôle.

Inspiration: l’artiste Mallaury rend hommage à Assa Traoré

Sa force et sa détermination interpellent, imposent le respect et surtout, inspirent d’autres jeunes femmes. Désormais, il n’est plus question d’attendre, de rester à sa place. En toutes circonstances, lorsque l’attaque est avérée, il convient de riposter et d’exiger que vérité soit rendue. C’est le combat qu’incarne Assa Traoré. Et ce tournant n’a pas échappé au monde artistique. La jeune chanteuse Mallaury, à qui l’on doit le titres Néo RnB ou encore l’excellente cover de 92i Veyron de Booba, a choisi de sublimer la figure de cette lutte. Apportant sa contribution à la cause, c’est par ce qu’elle sait faire de mieux qu’elle a choisi  de rendre hommage à Assa Traoré.

Assa Traoré

La chanteuse Mallaury dans le clip « Assa ».

Le titre Assa, prénom désormais célèbre et symbolique est une ode au courage de cette soeur et mère que de tragiques circonstances ont transformée en guerrière. Avec des références culturelles qui l’inscrivent  dans la lignée des militantes qui l’ont précédée, le titre, écrit par DOC (2 Bal, Bisso na Bisso) est un hymne. Afin de restituer toute la puissance de cette mobilisation, Mallaury et son équipe ont produit un clip à la fois sobre et lourd de signification. De revendications. On y voit des citoyens et quelques personnages publics mimer des bribes de texte, dans les rues, ces rues qui prennent pour certains des allures d’abattoir. On y voit aussi des femmes, brisées, broyées par la machine. L’intéressée y participe également, digne, levant le poing aux côtés de l’artiste. Si ce n’est pas encore fait, découvrez le récit musical d’une réalité tristement vraie:

Assa Traoré, ou le combat d’une génération

Propulsée dans l’espace médiatique en 2016, Assa Traoré est devenue, malgré elle, la voix de toute une génération. Comme de trop nombreux jeunes noirs français, Adama Traoré décède des suites d’une violente interpellation par les gendarmes de Beaumont-sur-Oise (95) le 19 juillet 2016. Un meurtre d’Etat pour lequel elle réclame vérité et justice pour son petit frère, pour tous les jeunes des banlieues en proie à cette discrimination systémique qui les laisse littéralement sur le carreau.

De tous les combats contre l’injustice et l’impunité des forces de l’ordre, celui d’Assa Traoré est le plus emblématique de notre époque. Pour la première fois, à cette échelle, une jeune femme noire, poussée par la douleur et la colère, soutenue par un collectif-Vérité et Justice pour Adama- et par des millions de personnes, célèbres comme anonymes, Noirs comme Blancs, en France et ailleurs; tous aussi révoltés; s’oppose frontalement à l’ordre établi.

Conseillée et en bonne intelligence, elle a compris l’importance des médias et des réseaux sociaux pour que ne soit pas passé sous silence, une fois de plus, ce drame éternel. A l’aube de la commémoration des 3 ans du drame et après des avancées dans l’affaire opposant la famille à l’Etat français, nous rencontrions à nouveau Assa à la Natural Hair Academy. L’occasion de faire un point sur la situation:

La Marche « Ripostons à l’autoritarisme » se tiendra à Beaumont-sur-Oise samedi 20 juillet.

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Articles : 688