Brown Sugar Night #3

Au Brésil, des Blancs se font passer pour Noirs pour entrer à l’Université

Société

Au Brésil, des Blancs se font passer pour Noirs pour entrer à l’Université

Par Sandro CAPO CHICHI

24 étudiants brésiliens de l’Université Fédérale  de Pelotas ont été renvoyés d’un cursus de médecine. Ils y auraient accédé en prétendant être Noirs, bénéficiant par là de la discrimination positive en vigueur au Brésil.

Depuis 2012 au Brésil est en place une politique de discrimination positive permettant aux étudiants noirs, amérindiens ou de milieux modestes de constituer 50% des étudiants, une partie de la population qui était jusqu’à présent blanche et aisée. Pour contourner cette loi, nombre d’étudiants semblent avoir reconsidéré leur appartenance ethnique, prétendant être noirs. C’est le cas de 24 étudiants de l’Université de Pelotas dans l’Etat de Rio Grande do Sul au sud du Brésil qui ont été renvoyés, en le 30 décembre 2016, du cursus de médecine où ils s’étaient inscrits. Se prétendant ‘noirs’, leur situation a été signalée aux autorités de l’université par le Setorial de Negros e Negras da Universidade Federal de Pelotas (Secteur des hommes et femmes noires de l’Université Fédérale de Pelotas). Une commission a ensuite jugé de la situation, se basant notamment sur le phénotype des personnes incriminées. La question de ces quotas est controversée au Brésil, car si de nombreuses personnes au phénotype africain peu marqué ses sont considérées historiquement comme noirs, d’autres sont accusés d’avoir longtemps caché leurs origines africaines en raison du privilège blanc prévalent dans la société et de n’avoir commencé à le revendiquer qu’au début des politiques de discrimination positive de l’état brésilien.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !