Malkia - Le réveil du Ka

Mort du journaliste Tiergou Pierre Dabiré

Société

Mort du journaliste Tiergou Pierre Dabiré

Par SK

L’illustre journaliste burkinabé Tiergou Pierre Dabiré est décédé ce mardi. Agé de 61 ans, il était un militant connu pour son engagement dans la lutte pour la liberté de la presse. Celui qui avait participé à la fondation du premier bureau syndical indépendant a succombé à une maladie fulgurante. La presse burkinabé est en deuil.

Le travail comme engagement

Au pays des hommes intègres, la période de gouvernance de l’ex-président Blaise Compaoré  n’a pas vraiment été de bon augure pour les journalistes. Dabiré refusait cet état de fait. Il a d’abord fait ses armes au quotidien d’Etat, Sidwaya, fondé en 1984 par feu Thomas Sankara, avant de prendre sa retraite en 2014. Au même moment, il cofondait le premier bureau de syndicat indépendant, seul syndicat de journalistes du pays, le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (Synatic). Après quoi il devient le secrétaire général de l’Association des journalistes du Burkina.

La carrière professionnelle de Tiergou Pierre Dabiré était indissociable de son engagement pour la liberté.

En 2004, Dabiré cofonde la RAJIT, Réseau africain des journalistes pur la transparence et l’intégrité. La politique et surtout la justice étant les combats de sa vie. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est membre de la commission d’enquête sur l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, alors en pleine investigation sur la famille Compaoré…

Tiergou Pierre Dabiré reste un exemple de professionnalisme et d’abnégation pour la profession et, de mémoire collective, un militant au service de la liberté pour son pays.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Norbert Zongo, journaliste martyr du Burkina Faso

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !