Trilogie Kemi Seba

Boxe : Tony Yoka, l’artiste

Société

Boxe : Tony Yoka, l’artiste

Par Abou Cissé

Le boxeur français de 23 ans a remporté jeudi soir à Doha au Qatar le titre de champion du monde amateur dans la catégorie super-lourds.

Un athlète en or et aux JO

Tony Yoka dans l’histoire de la boxe française. Le boxeur de 23 ans (1m98 105kg) est devenu le troisième français champion du monde amateur chez les seniors en battant jeudi soir à Doha au Qatar le Kazakh Ivan Dychko (25 ans, 2,05m) aux points (29-28, 29-28, 29-28) en finale des super-lourds des championnats du monde amateurs.  Il devient le deuxième boxeur de notre communauté après Willy Blain en super-légers (-64 kg) à Bangkok en 2003 à remporter cette épreuve. Ce titre lui offre aussi par la même occasion un billet pour les Jeux Olympiques 2016 à Rio de Janeiro.

Fan de Lennox Lewis 

Surnommé l’artiste, Tony Yoka qui est originaire congolaise s’est confié dans L’Equipe sur ses idoles dans la boxe. Le natif de Paris a révélé qu’il appréciait ce que transmettait Mohamed Ali mais c’est l’Anglais Lennox Lewis qui l’attire le plus. « J’aime son plan de carrière: champion du monde juniors, champion olympique, champion du monde pro, vainqueur de Tyson, il se retire avec son titre et est seulement battu par deux hommes sur qui il a pris sa revanche », a-t-il expliqué dans le quotidien sportif français.

Un futur prometteur

Éliminé en huitièmes de finale lors des JO de Londres de 2012, en étant le plus jeune super-lourd, Tony Yoka essaiera l’été prochain de décrocher cette fois-ci l’or olympique à Rio de Janeiro et aussi d’obtenir un sacre chez les pros. Après ce sacre acquis à Doha, beaucoup d’opportunités se sont ouvertes à lui et il a toutes les qualités (jeune, athlétique, talentueux) pour atteindre ces prochains objectifs.