Le Bouquet Africain de Thema

Mannequins au visage peint en noir : un couturier italien accusé de racisme

Lifestyle

Mannequins au visage peint en noir : un couturier italien accusé de racisme

Par Sandro CAPO CHICHI

Le couturier italien Claudio Cutugno fait l’objet de vives accusations de racisme après son défilé de mode à Milan la semaine dernière.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Son tort, y avoir fait maquiller le visage de tous ses mannequins en noir, une pratique rappelant la pratique raciste du Blackface aux Etats-Unis.

Un mannequin défilant pour Claudio Cutugno

Un mannequin défilant pour Claudio Cutugno

Des voix se sont rapidement élevées contre ce qu’elles ont qualifié de raciste.

Traduction des tweets : "Pfff...Les Européens et leur  racisme artistique." "Pourquoi il n'a carrément pas engagé des mannequins noirs? Ridicule qu'il n'ait pas pressenti que ça offenserait des gens"

Traduction des tweets : « Pfff…Les Européens et leur racisme artistique. »
« Pourquoi il n’a carrément pas engagé des mannequins noirs? Ridicule qu’il n’ait pas pressenti que ça offenserait des gens »

L’intéressé s’est exprimé chez nos confrères d’eonline.com à qui il a déclaré:

 Je pense que c'est un plaisir que de pouvoir répondre aux critiques à propos du maquillage que j'ai choisi d'utiliser. Toutefois, pour mettre quelques choses au clair, la collection était inspirée par les oeuvres d'art d'Emilio Isgrò.  Il effaçait littéralement des parties du texte de certains livres, il mettait de l'encre noir au dessus des mots qu'il voulait effacer pour laisser des mots apparaître du texte et les souligner. En plus de cela, en grec ancien, la signification des mots soulignés  était associée à la tradition de porter des voiles noirs autour de la tête lorsque les femmes avaient besoin de dire au revoir à leurs époux.  C'est aussi une tradition qui est aujourd'hui utilisée en Sicile quand les femmes vont à l'enterrement.  Donc le maquillage était en fait une traduction du voile noir. J'ai choisi de ne pas utiliser le vrai voile parce que je ne voulais pas couvrir le visage des mannequins.   Je n'ai même pas cherché à faire référence aux abeilles qu'Isgro utilise dans ses oeuvres: quelqu'un a dit que je voulais représenter les visages 'comme s'ils avaient été recouverts d'abeilles' mais pour moi, ce procédé n'aurait pas été cohérent avec le procédé créatif derrière la collection mais aussi très cruel. someone said I wanted to represent the faces "as they would have been swarmed by bees" but to me that idea would have not been cohesive with the whole creative process behind the collection and above all pretty cruel. Je suis vraiment désolé si des gens ont pensé que ce maquillage était offensant et que j'étais raciste, mais ce n'était pas du tout mon intention. Je suis extrêmement respectueux de la culture afro-américaine et complètement gêné par toute forme de racisme.  De plus, mon inspiration provenait d'une toute autre idée qui n'avait rien à voir avec le thème de la culture afro-américaine.   Je n'aurais jamais pu penser que quelqu'un ait pu trouver ceci offensant sans quoi je ne l'aurais jamais utilisé.


Je pense que c’est un plaisir que de pouvoir répondre aux critiques à propos du maquillage que j’ai choisi d’utiliser.
Toutefois, pour mettre quelques choses au clair, la collection était inspirée par les oeuvres d’art d’Emilio Isgrò.
Il effaçait littéralement des parties du texte de certains livres, il mettait de l’encre noir au dessus des mots qu’il voulait effacer pour laisser des mots apparaître du texte et les souligner. En plus de cela, en grec ancien, la signification des mots soulignés était associée à la tradition de porter des voiles noirs autour de la tête lorsque les femmes avaient besoin de dire au revoir à leurs époux. C’est aussi une tradition qui est aujourd’hui utilisée en Sicile quand les femmes vont à l’enterrement. Donc le maquillage était en fait une traduction du voile noir. J’ai choisi de ne pas utiliser le vrai voile parce que je ne voulais pas couvrir le visage des mannequins.
Je n’ai même pas cherché à faire référence aux abeilles qu’Isgro utilise dans ses oeuvres: quelqu’un a dit que je voulais représenter les visages ‘comme s’ils avaient été recouverts d’abeilles’ mais pour moi, ce procédé n’aurait pas été cohérent avec le procédé créatif derrière la collection mais aussi très cruel.
Je suis vraiment désolé si des gens ont pensé que ce maquillage était offensant et que j’étais raciste, mais ce n’était pas du tout mon intention. Je suis extrêmement respectueux de la culture afro-américaine et complètement gêné par toute forme de racisme. De plus, mon inspiration provenait d’une toute autre idée qui n’avait rien à voir avec le thème de la culture afro-américaine.
Je n’aurais jamais pu penser que quelqu’un ait pu trouver ceci offensant sans quoi je ne l’aurais jamais utilisé.

Qu’est-ce que j’en pense? Qu’il est lamentable qu’une partie du public ait pu insulter Cutugno de raciste, sans connaître la signification de son oeuvre. A une époque où l’artiste visuel rejette souvent  avec mépris la tradition historique du pays  duquel il est issu, je trouve remarquable que Cutugno ait mobilisé les traditions de sa région d’origine, la Sicile, et de ses ancêtres grecs anciens.  Cette affaire a clairement suscité en moi un intérêt chez cet artiste visiblement très profond que je ne connaissais pas.

Je pense qu’il faudrait qu’à l’avenir, certains membres de notre communauté, notamment aux Etats-Unis, comprennent que la culture américaine n’est pas la seule du monde. D’autres cultures peuvent utiliser des faits culturels ressemblants pour exprimer une signification différente . Cutugno est italien, possède une culture qui lui est propre et a exposé son oeuvre dans son propre pays. En quoi devrait-il se plier à une hégémonie culturelle américaine effaçant les traditions du reste du monde? Pour prendre une image un peu plus parlante, agir ainsi reviendrait à forcer tous les Autrichiens en Autriche appelés Schwarzenegger à changer de nom car l’élément negger de leur nom qui signifie ‘laboureur’  ressemblerait à nigger ; ou forcer les Ethiopiens à changer le nom de leur région historique du Choa parce que celle-ci rappelait la Shoah, autre nom de l’Holocauste des Juifs.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !