Malcolm X et la révolution de l’entrepreneuriat Noir

Découvrez comment Malcolm X a influencé l’économie noire et l’autonomie économique dans le contexte des droits civils. Nofi explore son héritage et l’importance de l’entrepreneuriat noir dans la lutte pour l’égalité, soulignant l’impact durable de ses idées sur le développement économique afro-américain.

« La philosophie économique du nationalisme noir signifie seulement que nous devons nous engager dans un programme de rééducation. Éduquer notre peuple sur l’importance de savoir que lorsque vous dépensez votre dollar hors de la communauté dans laquelle vous vivez, la communauté dans laquelle vous dépensez votre argent devient de plus en plus riche ; la communauté hors de laquelle vous prenez votre argent devient de plus en plus pauvre. »

Malcolm X, « The Ballot or the Bullet », Église baptiste King Solomon, Détroit, Michigan – 12 avril 1964

L’influence de Malcolm X sur l’économie noire

Malcolm X croyait fermement au pouvoir de l’économie noire.  Dans son discours « The Ballot or The Bullet », il explique clairement comment le fait d’acheter des produits noirs nous profite.  À l’inverse, il souligne que le fait de ne pas acheter des produits noirs ou de ne pas créer nos propres opportunités, peut entraîner l’échec de nos communautés.  Selon Malcolm:

 « Lorsque vous dépensez votre dollar hors de la communauté dans laquelle vous vivez, la communauté dans laquelle vous dépensez votre dollar devient de plus en plus riche ; la communauté hors de laquelle vous prenez votre argent devient de plus en plus pauvre ».

Malcolm X, « The Ballot or the Bullet », Église baptiste King Solomon, Détroit, Michigan – 12 avril 1964

Entrepreneuriat noir et égalité économique

Pour empêcher la communauté noire de devenir de plus en plus pauvre, Malcolm X a proposé que nous créions nos propres magasins.  Une fois que nous les avons créés, il voulait que nous les développions pour en faire de plus grandes opérations.  Dans son discours, il explique comment les entreprises Woolworth et General Motors ont commencé petites, mais se sont développées pour devenir très importantes.  Woolworth a cessé ses activités en 1997, mais General Motors est toujours en activité.  Après avoir donné ces exemples, le militant politique et défenseur des droits de l’homme afro-américain nous a encouragés à créer nos propres entreprises !  Et quel était selon lui le meilleur endroit où commencer ?  Au sein de notre propre communauté !  Là où nous pouvions créer des opportunités d’emplois pour nos frères et sœurs.

Défis et réussites

Malcolm X envisageait que nous créions des opportunités d’emploi pour notre propre communauté grâce à la création de nos propres entreprises. Avec un pouvoir d’achat des Noirs de 20 milliards de dollars par an dans les années 1960, il estimait que ses collègues du Mouvement des droits civiques auraient dû apprendre à la communauté afro-américaine à mettre en commun leurs richesses afin de créer leur propre entreprise. Après avoir créé leur propre entreprises, les afro-américains n’auraient plus eu à « mendier » des emplois auprès de l’homme blanc.  Dans la France d’aujourd’hui, sommes-nous mieux lotis que nos frères et sœurs d’Outre-Atlantique de 1968 ?  Bien que nos histoires ne soient pas similaires en tous points, les masses de la communauté noire de France sont encore au bas de l’échelle.

Nous n’avons pas besoin d’un doctorat en économie pour analyser les conditions économiques des quartiers populaires où vivent majoritairement les Noirs de France. Dans le pays, vous trouverez des zones urbaines où il y a une pénurie d’opportunités mais une abondance d’Habitations à Loyers Modérés (HLM) et de désespoir.  Ces problèmes persisteront tant que nous ne déciderons pas que cette situation n’a que trop durée.  Nous connaissons déjà la solution.  Le temps des discours est révolu, ce dont nous avons besoin c’est d’actes économiques concrets !

L’héritage de Malcolm X aujourd’hui

Malcolm X serait fier de nous pour avoir créé des enseignes tel que Bao le marché du soleil, Groomers, ou encore Nofi Store.  Lorsque nous achetons des produits à ces entreprises, nous faisons savoir à Malcolm X que nous avons compris le message qu’il nous a transmis !  Plus important encore, nous perpétuons son héritage en créant davantage d’entreprises noires.

Mathieu N'DIAYE
Mathieu N'DIAYE
Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles récents

Articles similaires