Frais de livraison gratuit

7 guerres civiles en Afrique que nous ne devons jamais oublier

Histoire

7 guerres civiles en Afrique que nous ne devons jamais oublier

Par Makandal Speaks

Plusieurs conflits ont secoué divers pays africains au fil des ans, entraînant la mort, les blessures et le déplacement de millions de personnes. On observe actuellement des cas d’instabilité politique sur le continent, avec des violences et des troubles qui font rage. Dans le contexte de l’agitation dans ces pays, nous revisitons sept guerres civiles en Afrique, que nous ne devons jamais oublier.

Nous connaissons nos erreurs mieux que ceux qui veulent toujours les ériger en miroirs pour que nous les voyions. Les guerres ou les conflits en Afrique ne sont pas des erreurs ; cette atrocité humaine unique, qui dure depuis des siècles, est le fruit d’une longue réflexion. Raison de plus pour ne jamais oublier, afin qu’elles ne se reproduisent plus.

La liste qui suit est limitée par le nombre et le type de guerres et de conflits qui ont eu lieu sur le continent. Il n’y avait aucun critère pour en choisir un et en laisser un autre de côté. La liste des 7 guerres civiles ci-dessous est purement informative, destinée à ceux qui disent toujours : « On ne nous a jamais parlé de la guerre civile à l’école« , ou une variante proche, « On ne parle pas de la guerre civile dans mon pays« .

Aussi arbitraire et limitée soit-elle, nous espérons que cette liste nous fera réfléchir ou débattre des guerres en Afrique. Car les guerres qui se répètent, ont des causes fondamentales similaires. Et désormais, comme notre connaissance historique de ces causes est confrontée aux difficultés ou à toutes les choses agréables du présent, nous devons parfois nous contenter de représentations cinématographiques pleines d’action, d’histoires d’amour avec des guerres africaines en toile de fond, ou d’articles comme celui-ci.

Les guerres civiles au Soudan

guerres civiles

Le Soudan moderne a vu le jour le 1er janvier 1956. Avant cela, les forces d’occupation, la Grande-Bretagne et l’Égypte, ont fusionné le Nord-Soudan et le Sud-Soudan en 1946. Le Sud n’était pas partie prenante des discussions.

Les deux régions étaient très différentes en termes de culture et de religion, et étaient auparavant gouvernées séparément. Pourtant, en 1953, la Grande-Bretagne et l’Égypte ont accepté d’accorder l’indépendance au Soudan monolithique. En août 1955, quatre mois avant la cérémonie d’indépendance de 1956, la guerre civile entre les soldats du Sud, qui cherchaient à obtenir une autonomie régionale, et le gouvernement central de Khartoum a commencé. La guerre a duré plus de 16 ans.

Une deuxième guerre civile encore plus longue, d’une durée record de 22 ans, opposera l’Armée populaire de libération du Soudan au gouvernement de Khartoum, de 1983 à 2005. Six ans plus tard et après un référendum, un nouveau pays, le Sud-Soudan, est né.

La guerre civile au Nigeria

guerres civiles

Le Nigeria a obtenu son indépendance en 1960. Sept ans plus tard, la guerre civile, également connue sous le nom de guerre du Biafra, a commencé, du 6 juillet 1967 au 15 janvier 1970.

Parmi les causes immédiates de la guerre, citons le coup d’État du 15 janvier 1966, le contre-coup d’État du 28 juillet 1966 et les meurtres massifs d’habitants de l’Est (principalement des Igbos) dans le nord du Nigeria qui ont suivi.

Les guerres civiles en Ouganda

guerres civiles

En 1894, la région qui est aujourd’hui l’Ouganda est devenue un protectorat britannique. Peu après, les Britanniques ont signé un accord avec le Buganda, faisant de ce dernier une monarchie constitutionnelle. Le royaume du Buganda remonte au 14ème siècle, c’est le plus grand royaume d’Ouganda, et il représente environ 16% de la population.

En 1967, la monarchie a été abolie. Il s’en est suivi une série de coups d’État, de guerres intracommunautaires et internationales, et une véritable horreur de 1971 à 1986.

Sous le gouvernement actuel, à en juger par son histoire moderne, l’Ouganda a été relativement pacifique. Cependant, depuis les années 90 jusqu’à aujourd’hui, il y a eu une guerre permanente avec les rebelles de l’Armée de résistance du Seigneur.

Le génocide des Tutsis du Rwanda

guerres civiles

Le Rwanda a obtenu son indépendance de la Belgique le 1er juillet 1962. Avant cela, un référendum a été organisé pour déterminer si le système monarchique de gouvernement qui existait depuis le 18ème siècle devait être maintenu.

Les résultats ont été massivement défavorables au maintien de la monarchie tutsi dans un Rwanda indépendant. En 1959, la révolution rwandaise a eu lieu, ce qui a conduit la majorité hutue à prendre la tête de la république nouvellement formée. La violence de la révolution a fait des milliers de réfugiés rwandais, pour la plupart des Tutsis.

Le 1er octobre 1990, le Front patriotique rwandais (FPR), composé principalement de réfugiés tutsis qui avaient fui en Ouganda, a lancé une attaque contre le Rwanda et a commencé une guerre qui s’est terminée temporairement en 1993, grâce aux efforts de l’Organisation de l’Union africaine (OUA), aujourd’hui l’UA.

Mais en 1994, lorsqu’une roquette a abattu l’avion transportant les présidents du Burundi et du Rwanda, les tuant tous les deux, la guerre a repris et a conduit au génocide des Tutsis.

Les guerres civiles au Liberia

guerres civiles

Lorsque le coup d’État de 1980 a eu lieu, le Liberia était une république depuis plus de 100 ans. Le coup d’État a déstabilisé le pays auparavant pacifique et a créé les acteurs, l’environnement pour la guerre civile qui a commencé en 1989 et s’est terminée en 2003.

La guerre civile au Mozambique

guerres civiles

Contrairement à la plupart des pays africains, le Mozambique a obtenu son indépendance en 1975 à la suite d’un conflit armé avec le Portugal. La guerre a commencé le 25 septembre 1964 et s’est terminée le 8 septembre 1974.

Deux ans après la guerre d’indépendance, la guerre civile entre le gouvernement au pouvoir et le Mouvement de résistance du Mozambique (RENAMO) a commencé. Bien que cette guerre ait pris fin en 1992, on assiste depuis 2013 à une résurgence du militantisme de la RENAMO.

La guerre civile au Soudan du Sud

guerres civiles

Un pays de personnes aux cultures similaires a été gagné, la paix devrait y régner, non ? Faux. En 2013, des combats ont éclaté entre le Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM), le parti au pouvoir, et le Mouvement populaire de libération du Soudan – Opposition (SPLM-IO).

Les pourparlers de paix entre les deux groupes ont été interrompus à deux reprises et la Commission des droits de l’homme des Nations unies a averti que si la communauté internationale ne faisait rien, un autre Rwanda pourrait se produire.

Conclusion

guerres civiles

Certains des facteurs qui ont déclenché la plupart de ces guerres civiles, comme la peur de la marginalisation, la lutte pour le contrôle des ressources naturelles d’un pays, les sentiments de supériorité raciale ou ethnique, nous poursuivent encore. La plupart des pays africains d’aujourd’hui n’ont pas réussi à se débarrasser de leur histoire coloniale. Un grand nombre d’entre eux ont simplement poursuivi les structures politiques d’exploitation qui leur ont été léguées à l’indépendance. D’autres ont essayé de remplacer l’exploitation coloniale par une exploitation ethnique, ce qui a entraîné des guerres civiles.

Le Rwanda d’après 2005 montre qu’il y a beaucoup à gagner à parler de ces événements traumatisants et à tenir les gens responsables de leurs actes.

Notes et références

Article traduit et initialement publié par le site This is Africa. Lire l’article original

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !