Brown Sugar Night #3

KYLIAN MBAPPÉ, L’ART DE SE COMPLIQUER LA VIE

Sport

KYLIAN MBAPPÉ, L’ART DE SE COMPLIQUER LA VIE

Par Dozilet Kpolo

Étonnant que Kylian Mbappé opte systématiquement pour la difficulté quand il joue pourtant aux côtés de la simplicité même : Karim Benzema. Étonnant.

« Tu aimes trop te compliquer la vie ! » disent certaines mamans agacées/excédées/fatiguées que leur enfant emprunte un long chemin sinueux pour donner la réponse, qui se trouve pourtant sous leurs yeux.

Hier, lors du 8ème de finale finalement remporté par la Suisse aux tirs au buts (5 à 4), Kylian Mbappé, au lieu d’observer et de recopier la solution qui se trouvait néanmoins sous ses yeux, en l’occurrence un partenaire exceptionnel de simplicité, Karim Benzema, a opté pour la difficulté et raté ainsi de très nombreuses occasions. Avant de manquer celle qu’il ne fallait pas : le cinquième et dernier pénalty français !

Retour sur cette soirée où l’enfant de Bondy s’est compliqué la vie.

KYLIAN MBAPPÉ, L’ART DE SE COMPLIQUER LA VIE

Dur dur d’être tout le temps un numéro dix. ©️ Tous droits réservés

GRAND BLEU CONTRE PETITS SUISSES

L’affiche de cet antépénultième 8ème de finale, entre la France et la Suisse, est à l’Europe ce qu’un Côte d’Ivoire – Cameroun est à l’Afrique : un match entre meilleurs ennemis !

D’un côté, le « Grand Bleu », emmené par un Karim Benzema, qui a ouvert son compteur but face au Portugal, un Paul Pogba en forme, mais aussi un Kylian Mbappé qui a sans doute à cœur de marquer son premier but de la compétition.

De l’autre, les « Petits Suisses », guidés par leur capitaine rageur Granit Xhaka, avec à ses côtés la fusée Breel Embolo et le défenseur d’origine nigériane Manuel Akanji.

Le match a l’air déséquilibré, sur le papier. Sur le papier seulement.

KYLIAN MBAPPÉ, L’ART DE SE COMPLIQUER LA VIE

Personne n’aurait parié un franc suisse sur Granit Xhaka et les siens. ©️ Tous droits réservés

LA FRANCE MÈNE AUX POINGS, LA SUISSE MÈNE AU SCORE

Pour ce match importantissime à élimination directe, le pragmatique Didier Deschamps sort de sa poche un drôle de système bancal : un 3 – 5 – 2 avec comme nouvel entrant : Clément Lenglet qui sortira plus vite de l’Euro que l’Angleterre de l’Europe. C’est son coéquipier, le défenseur Raphaël Varane, que la rumeur envoie au Paris Saint-Germain, qui se procure la première occasion : un tête qui passe au-dessus des buts suisses. (2ème minute)

Puis c’est autour de Paul Pogba de tenter sa chance mais sa frappe est contrée. (5ème minute)

Incapable de trouver la faille, les Français commettent des fautes. À l’image de Maestro Kimpembe : deux fautes en deux minutes à la fin du premier quart d’heure de jeu.

Dans la minute suivante, Lenglet oublie de sauter dans un duel avec Seferović. Résultat : l’attaquant suisse ouvre le score. France 0 – Suisse 1 !

Et pendant ce temps-là, Kylian Mbappé, lui, prend les choses en main à sa manière : en en faisant trop.

AH ! KYLIAN MBAPPÉ TIRE LES COUP FRANCS, MAINTENANT

KYLIAN MBAPPÉ, L’ART DE SE COMPLIQUER LA VIE

Et pourtant, dans cet exercice, il n’a jamais su attraper le cadre durant cet Euro. ©️ Tous droits réservés

Il y a ce contrôle raté sur une magnifique ouverture de Pogba mais il y avait hors-jeu de toutes les façons (21ème minute) mais surtout ce coupfranc bien placé.

25ème minute : la France obtient un coup de pied arrêté.

À l’image de son idole de jeunesse, Cristiano Ronaldo, Mbappé, qui lui aussi n’est pas un expert en la matière, se saisit malgré tout du ballon, le place avant de l’envoyer dans le mur suisse. Le ballon revenant sur lui, il le reprend. Mais sa violente reprise passe à côté des buts adverses, avec des « Oh ! » de déception qui l’accompagne.

Puis c’est autour d’Adrien Rabiot d’essayer d’attraper le cadre et de le rater, lui aussi. (28ème minute)

Les Suisses, eux, donnent du fil à retordre aux Bleus de temps en temps à l’image de Breel Embolo, dont la puissance fait mal.

Toujours aussi volontaire mais maladroit, le numéro 10 des Bleus balance une frappe du gauche complètement au-dessus, après une série de dribbles.

Sa capacité à parfois se compliquer la tâche est proportionnelle à vitesse phénoménale.

La France, finalement passée en 4 – 3 – 3 peu après la demi-heure de jeu, rentre aux vestiaires en étant menée. Personne n’aurait parié là-dessus.

KYLIAN MBAPPÉ HANDICAPÉ PAR LE SYNDROME DU SAUVEUR

La seconde mi-temps démarre avec un changement : Clément Lenglet est remplacé par Kingsley Coman, censé mettre « le bordel, quand il rentre sur la piste ! »

Sauf que le souk c’est le fébrile Benjamin Pavard qui le met dans son propre camp lorsqu’il fauche Steven Zuber. (54ème minute)

LLORIS DÉCISIF SUR PÉNALTY

Souvent critiqué pour son inefficacité dans ce domaine contrairement à son remplaçant Mike Maignan, qui selon Transfermarkt, en aurait arrêté 10 sur 33 tentatives, le capitaine Hugo Lloris stoppe le tir de Ricardo Rodriguez. La France respire. Karim Benzema entre alors en scène.

MBAPPÉ PASSEUR, BENZEMA BUTEUR

KYLIAN MBAPPÉ, L’ART DE SE COMPLIQUER LA VIE

Dommage que la connexion entre les deux soit aussi peu souvent passée. ©️ Tous droits réservés

Après un énième occasion manquée, alors qu’il avait été idéalement placé dans de bonnes conditions par l’inévitable Pogba, Kylian Mbappé se mue en passeur pour Karim Benzema qui sort la magie.

D’un contrôle orienté « bergkampesque », le Madrilène s’emmène le ballon du pied droit avant de battre le portier suisse Yann Sommer d’un savoureux petit piqué du pied gauche. France 1 – Suisse 1. (58ème minute)

Dans la minute suivante, Benzema frappe à nouveau.

Devant les buts vides, bien servi par Antoine l’avant-centre français reprend de la tête. France 2 – Suisse 1.

KYLIAN MBAPPÉ, L’ART DE SE COMPLIQUER LA VIE

Toujours le poing levé, façon Amel Bent. ©️ Tous droits réservés

Les Suisses, eux tentent bien de réagir, mais ils font preuve de maladresse à l’image du buteur Seferović, qui manque sa reprise. (66ème minute)

Moins de dix minutes, plus tard, Paul Labile Pogba signe le second chef-d’œuvre de la soirée.

POGBA NETTOIE LA LUCARNE

KYLIAN MBAPPÉ, L’ART DE SE COMPLIQUER LA VIE

Il fallait au moins une capture d’écran pour immortaliser ce but. ©️ Tous droits réservés

La frappe de Karim Benzema étant contrée, le ballon revient dans les pieds du milieu à la crête multicolore. Placé à vingt mètres des buts adverses, le numéro 6 de l’Équipe de France enroule magnifiquement son ballon pour nettoyer la lucarne. Avant de sortir toutes les célébrations possibles qu’il avait emmagasinées depuis le début du tournoi. France 3 – Suisse 1.

…POUR RIEN

Tu dis alors que c’est fini, que le match est plié mais c’était sans compter sur l’incroyable fébrilité défensive de la France et surtout du courage des Suisses qui reviennent à 3 – 3. Personne n’aurait parié là-dessus.

Au bout du bout du temps réglementaire, la demi-volée de Coman, qui refusera de sortir plus tard alors qu’il était blessé, meurt sur la transversale suisse (94ème minute). La France a laissé passer sa chance mais elle ignore encore.

KYLIAN MBAPPÉ, L’ART DE SE COMPLIQUER LA VIE

Un jour prochain, faudra que Kingsley t’explique Coman tu restes sur le terrain alors que tu es diminué physiquement. ©️ Tous droits réservés

KYLIAN MBAPPÉ PROLONGE LES OCCASIONS MANQUÉES

Après la sortie prématurée d’Antoine Griezmann (88ème  minute), remplacé par le couteau suisse Moussa Sissoko, puis le remplacement symbolique de Karim Benzema par Olivier Giroud (93ème minute) , l’attaquant français annoncé au Real Madrid est désormais potentiellement le seul à pouvoir l’Équipe de France d’une élimination catastrophique.

Le champion du monde français aura bien une occasion de le faire mais il trouve le petit filet plutôt que les filets. (110ème minute) Avant de simuler une douleur, histoire de faire oublier son raté.

Quelques minutes, plus tard, Giroud s’essaie lui aussi mais sa tête n’y change rien. (118ème minute)

Viennent ensuite les tirs au but où Deschamps refuse de tenter une Krul[1], en faisant rentrer le spécialiste à la matière : Mike Maignan.

 

KYLIAN MBAPPÉ, L’ART DE SE COMPLIQUER LA VIE

Le ballon s’envole et avec lui, les derniers espoirs de qualification de l’Équipe de France. ©️ Tous droits réservés

Le reste appartient désormais à l’Histoire.

L’histoire retiendra qu’un entraîneur expérimenté (à la tête des Bleus depuis 2012, soit neuf ans) aura rangé son beau costume bleu au placard pour enfiler le bleu de travail de Monsieur Bricolage et pondre un système fait de bric et de broc.

L’histoire retiendra qu’un gamin de vingt-deux ans, surnommé « Donatello » dans le vestiaire parisien, a décidé pour sauver la Nation de se la jouer Tortue Ninja. Cowabunga !

KYLIAN MBAPPÉ, L’ART DE SE COMPLIQUER LA VIE

Prendre la clé Deschamps ou pas ? C’est maintenant que le film va commencer. ©️ Tous droits réservés

Vu le match approximatif qu’il te sort entre les dribbles ratés, tirs non cadrés ou encore les partenaires oubliés, son raté était prévisible.

Maintenant, va falloir gentiment rendre le numéro 10 à Benzema, avant d’aller s’entraîner et revenir, comme David Beckham[2], fermer éventuellement des bouches.

Celles qui sortent par exemple : « Tu aimes trop te compliquer la vie ! »

 

[1] Quart de finale de la Coupe du Monde 2014, les Pays-Bas éliminent le Costa Rica aux tirs au but grâce à Tim Krul, spécialiste en la matière, rentré en cours de match.

[2] Après son expulsion face à la Coupe du Monde 1998 et son carton rouge, David Beckham est tenu pour seul et unique responsable de l’élimination de l’Angleterre. Hué sur tous les terrains, à son retour, il qualifie son pays pour la Coupe du Monde 2002 d’un magnifique coupfranc.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !