L’excellence Noire – Kouokam KAMTCHUENG

Pourquoi les drapeaux de tant de nations noires ont-ils les mêmes couleurs ?

Culture

Pourquoi les drapeaux de tant de nations noires ont-ils les mêmes couleurs ?

Par Sandro CAPO CHICHI

On a certainement tous remarqué que les drapeaux d’un bon nombre de nations noires portaient les mêmes couleurs : jaune, vert et rouge. Pourtant, une partie d’entre nous ne connaît pas l’origine de cette tradition. Petit rappel historique.

Pourquoi les drapeaux de tant de nations noires ont-ils les mêmes couleurs ?

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr Le Sénégal. les deux Guinées. Le Congo-Brazza. Le Mali. Le Cameroun. Le Ghana. Le Bénin. Le Togo. Le Burkina. L’Ethiopie. São Tomé et Principe. Tous les drapeaux de ces pays ont les trois mêmes couleurs : vert, jaune et rouge.

Le drapeau traditionnel de l’Éthiopie, dont les couleurs ont été adoptées par de nombreux groupes panafricains.

Sur les drapeaux du Surinam, de Saint Kitts et Nevis ou du Guyana, comme sur des drapeaux militants de DOM-TOM comme la Guyane et la Guadeloupe, on retrouve ces couleurs. Sur celui de la Martinique et d’autres pays africains comme le Kenya et le Malawi en revanche, on trouve le noir à la place du jaune. Sur ceux de certains pays, comme la Zambie et le Mozambique, on retrouve les quatre couleurs.

 

 

D’où viennent ces couleurs?

Elles viennent de l’Ethiopie, où dès le 17ème siècle, des voyageurs européens ont noté dans des écrits l’importance des couleurs verte, jaune et rouge.

Drapeau éthiopien (officiel)

En 1897, peu après la victoire de l’Ethiopie sur l’Italie qui préserva l’indépendance de l’Ethiopie, l’Empereur Ménélik II adopta comme drapeau national un drapeau frappé de ces trois couleurs et du Lion de Juda, symbole de la tribu israélite de Juda, dont le premier roi éthiopien Ménélik I, fils de Salomon et les empereurs éthiopiens comme Ménélik II ou Hailé Sélassié seraient des descendants.

Lors de leur indépendance, de nombreux pays africains, a commencer par le Ghana de Kwame Nkrumah en 1957 adoptèrent les couleurs du drapeaux éthiopien. En tant que seule nation africaine a avoir préservé son indépendance lors de la colonisation européenne, l’Ethiopie devint un symbole de souveraineté africaine et fut prise comme exemple par bon nombre de pays d’Afrique, chacun  apportant une légère modification à son drapeau. Ces couleurs furent vite appelées ‘couleurs panafricaines’.

En 1900 était sortie une chanson américaine raciste intitulée : Every Race Has a Flag but the Coon « Toutes les races ont un drapeau sauf le nègre » qui rencontra un extraordinaire succès auprès du public.

Partitions de « Every Race Has a Flag but the Coon » (Chaque race a un drapeau sauf le nègre).

En 1920, lors de la création de l’ Universal Negro Improvement Association (UNIA), le mouvement panafricain de Marcus Garvey, fut présenté le nouveau drapeau de l’association. Des trois couleurs, le rouge symbolise le sang versé, le noir, la couleur de peau des habitants de la nation africaine et le vert, la richesse naturelle du continent. Garvey aurait déclaré, au sujet du drapeau :

Montrez-moi une race ou une nation sans drapeau, je vous montrerai une race de gens sans fierté. C’est ça! Dans des chansons et dans des parodies, ils ont dit : « Toutes les races ont un drapeau sauf les Négros. » C’est clair! Mais ça a été dit de nous il y a quatre ans. Ils ne peuvent plus le dire maintenant…

Le drapeau rouge, noir et vert a été créé par les membres de l’Universal Negro Improvement Association et de l’African Communities League lors de leur convention tenue au Madison Square Garden le 13 août 1920.

Ce drapeau sera repris par des groupes pro-Noirs aux Etats-Unis dans les années 60 et deviendra un symbole des Afro-Américains au point d’être parfois appelé ‘drapeau afro-américain’. Un nombre réduit de nations africaines l’adopteront, contrairement aux couleurs d’origine éthiopiennes.

Les couleurs associées au Rastafarisme ne sont pas, comme on l’entend parfois, celles de la Jamaïque, mais celle de l’Empire éthiopien, dont les suivants adorent le dernier représentant, Haïlé Sélassié comme un Dieu. Ils utilisent de manière alternative les couleurs de l’UNIA de Marcus Garvey, qu’ils considèrent comme un prophète.

Pour en savoir plus sur la fameuse bataille d’Adwa, c’est ici :

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !