SANTÉ

Sénégal : la chimiothérapie gratuite pour certains cancers

Le ministère sénégalais de la santé et de l’action sociale a annoncé la gratuité de la chimiothérapie pour les femmes malades d’un cancer du sein ou du col utérin.

Le cancer du col utérin, le plus meurtrier chez les femmes noires?

Dans un précédent article, nous avions montré que le cancer du col utérin, l’organe central de l’appareil de reproduction féminin, était le plus meurtrier chez les femmes africaines.

Lire aussi : Le cancer du col utérin, le plus meurtrier chez les femmes africaines

Des données publiées en septembre 2019 ont montré que cette statistique s’étendait aux départements d’Outre-Mer peuplés majoritairement d’Afro-descendants que sont la Guyane et la Guadeloupe par rapport à la France métropolitaine avec en moyenne respectivement 22,4, 8,7 et 7,2 pour 100000 femmes en moyenne par an.

Les cancers du sein et du col utérin au Sénégal

D’après une étude de l’OMS, le cancer du col utérin était le plus fréquent de tous les cas de cancer répertoriés en 2018 au Sénégal avec 1876 nouveaux cas diagnostiqués cette année. Il était suivi de peu par les cancers du sein, répertoriés au nombre de 1758 cas en 2018. Il va de soi que ces chiffres sont probablement sous-estimés.

La chimiothérapie gratuite pour les Sénégalaises souffrantes

C’est en réaction à ces chiffres préoccupants que le ministre sénégalais de la santé et de l’action sociale, M. Abdoulaye Diouf Sarr a annoncé, le 16 septembre 2019 la gratuité de la chimiothérapie pour les femmes souffrant d’un cancer du sein ou du col cervical. Le coût du traitement des autres cancers sera revu à la baisse à hauteur de 60%.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Le cancer du col utérin, le plus meurtrier chez les femmes africaines

 

 

Articles : 453