DIVERTISSEMENT

« POWER » : Comment Ghost en a fait une série fantôme

Power, c’était mieux avant…

Par Georges Dominique.

Depuis le dimanche 25 août dernier, la série préférée de Madame, qui n’a d’yeux que pour le beau gosse barbu James « Ghost » St. Patrick, Power a repris !

Le retour de cette série dramatique, où depuis six saisons maintenant, un baron de la drogue essaie de quitter cette vie dangereuse, marque surtout d’une intrigue qui a perdu en originalité puis en saveur. Voici comment Ghost en a fait une série fantôme.

ANGELA DÉVISSE JAMES ST.PATRICK

James St. Patrick, garçon toujours bien habillé – Starz

Au commencement était James St. Patrick, donc.

Tiré à quatre épingles dans ces costumes près du corps,  le propriétaire d’un club branché, le Truth, (campé par Omari Hardwick) mène une vie paisible et tranquille : businessman le matin et drug dealer le soir. Et puis un jour, Angela Valdez, son amour de jeunesse réapparaît et c’est le début des problèmes.

Le désordre à tous les étages !

Dans le désordre, Ghost trompe sa bombe de femme Tasha, pète les plombs, manque de se faire assassiner sous les yeux de son fils Tariq par un gang de jamaïcains, échappe à une prise de pouvoir brutale d’un autre gang d’origine slave, perd sa flic assassinée par un flic ripou et enfin s’embrouille avec son meilleur ami Tommy Egan, cousin éloigné d’Eminem. En même temps, ce dernier a tué son crush sous ses yeux…

Si Power a perdu son intérêt, c’est également parce que les atermoiements de James sont de moins en moins tolérables. La série est d’une pâleur à faire envie à un fantôme.

DES ALLERS-RETOURS, ET UNE INTRIGUE QUI NE TIENT PLUS LA ROUTE

Le ménage à trois une autre spécialité de Power-

Sur le papier, la double vie trépidante de ce black hero était pourtant plus que séduisante. Money, Power, Respect, l’homme d’affaires tatoué avait tout pour lui. Power, c’était la série dont tout le monde parlait à cause de la bande-son (A$AP Rocky, Pusha T, Schoolboy Q, etc.) et aussi de la présence de 50 Cent, qui produit la série.

L’épisode final de la saison 1 avait d’ailleurs rassemblé 1 080 000 spectateurs !

Des chiffres en baisse.

Plus les saisons passent, plus les ramifications entre les personnages se multiplient (Tommy qui sort avec Lakeisha, Tasha avec l’avocat de Ghost, etc.) telles les racines d’un baobab, moins les spectateurs apprécient. La soaopérisation, l’élasticité de cette intrigue, séduit de moins par le passé.

Ainsi, le premier épisode de la saison 5 a été vu par 1,55 millions de spectateurs contre 1,47 millions pour l’épisode de la saison 6. « Les chiffres ne mentent pas » comme diraient certains internautes.

Alors, que faut-il attendre de cette nouvelle saison ?

ENFIN LE FACE-À FACE GHOST ET TOMMY

Il aura donc fallu attendre 5 ans pour que Ghost et son ancien meilleur ami nouvel ennemi se battent alors que les prémisses de leurs futures divergences étaient visibles dès la première saison comme des auréoles sur une chemise bleue. Dommage que Tariq soit venu interrompre le combat…on aurait bouclé la série aussitôt.

Car s’il y a bien une chose qu’il ne faut plus attendre, c’est l’effet de surprise.

Ghost va survivre…Surprise.

Aveuglé par cette rage qui lui sert de moteur, Tommy va tout faire se débarrasser de son ex-best friend, qui va s’en sortir comme à chaque fois. Voici à peu de choses près ce qui va passer.

Courage ! Plus que quatorze épisodes à regarder avant d’en avoir fini complètement avec Ghost, l’homme qui a fait de Power une série fantôme.

Articles : 435