ECONOMIE

Le Congo en passe de devenir le troisième producteur de pétrole d’Afrique

Le gisement du Delta de la Cuvette en république du Congo, pourrait produire 983 000 barils par jour.

Le Congo en passe de devenir le troisième producteur de pétrole d’Afrique

En République du Congo, la découverte récente d' »Or noir » dans le Delta de la Cuvette, située dans la partie septentrionale du pays, indique que les gisements pétrolifères pourraient produire pas moins de 359 millions de barils de pétrole, soit 983 000 barils par jour [1].

Selon les derniers chiffres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), la production en pétrole du Congo s’élève actuellement à plus de 330 000 milliards de barils par jour. Pour le ministre des Hydrocarbures, Jean-Marc Thystère-Tchicaya, cette première découverte à terre donne beaucoup d’espoir à ce pays d’Afrique centrale, situé de part et d’autre de l’équateur [2].

Jean-Marc Thystère-Tchicaya, Ministre des Hydrocarbures en fonction depuis le 20 août 2015.

La  Société africaine de recherche pétrolière et distribution (SARPD-Oil) et l’entreprise Petroleum Exploration & Production Africa (PEPA), chargées de l’exploitation du pétrole, ont déclaré que le gisement du Delta de la Cuvette couvrait près de 9 392 m² et que ce dernier comprenait quatre puits. Le premier a été foré en mars 2019. Une fois pleinement exploitée, cette licence pourrait propulser le Congo sur la troisième marche du podium des producteurs de pétrole d’Afrique, devant l’Algérie et la Libye [3].

C’est une nouvelle qui n’est pas sans réjouir l’actuel chef de l’État Denis Sassou-Nguesso :

« C’est une nouvelle qui nous réjouit tous, car c’est le résultat d’un long processus qui a commencé dans les années 1980 » [4]

Denis Sassou-Nguesso, actuel président de la République du Congo depuis 1997.

Cela n’a rien d’étonnant lorsque l’on sait que le secteur pétrolier, en croissance au Congo, est de loin la principale source de revenus du pays. Toutefois, il n’est pas sûr que les Congolais bénéficient de cette nouvelle manne financière. En effet, le secteur pétrolier congolais est dominé par la société pétrolière parapublique française Total, qui représente 70% de la production pétrolière annuelle du pays.

Siège social de Total, à la Défense.

En deuxième position se trouve la compagnie pétrolière italienne Eni. Chevron, CMS Nomeco et Exxon Mobil font quant à eux partie des sociétés américaines actives dans l’exploration ou la production de pétrole.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Le Nigéria va accueillir la plus grande raffinerie unique de pétrole au monde!

Notes et références

[1] « Gisements du Delta de la Cuvette au Congo  : qui est Claude Wilfrid Etoka, PDG de SARPD Oil et de PEPA  ?« , afrique.latribune.fr, publié le 17 août 2019

[2] « Oil & gas: Congo to become Africa’s third largest producer« , northafricapost.com, publié le 16 août 2019

[3] « Découverte de pétrole onshore au Congo« , lemonde.fr, publié le 12 août 2019

[4] « Congo-Brazzaville : la production de pétrole pourrait être multipliée par quatre« , francetvinfo.fr, publié le 14 août 2019

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 604