DIVERTISSEMENT

L’Odyssée de Wil Aime/ Acte I: un retour fracassant !

Vendredi 28 juin 2019 marquait le retour en grande pompe du vidéaste et influenceur Wil Aime. Pour l’occasion, il recevait son public au Grand Rex, marquant par la même occasion un tournant important dans son évolution artistique. Quelques chanceux se sont vus offrir le privilège de découvrir le fruit de sa longue année d’absence, en avant-première. Retour sur le premier acte de l’Odyssée de Wil Aime.

L’Odyssée de Wil Aime/ Acte I: un retour fracassant !

Plus de 2000 personnes ont fait le déplacement vendredi 29 juin pour assister au retour très attendu de Wil Aime. Le jeune prodige, qui s’était démarqué rapidement des autres influenceurs web, entretenait le suspense entre chaque vidéo qu’il postait. Des millions de vues en quelques minutes et une attente, qui paraissait interminable à tous ses fans, chaque fois plus nombreux. C’est pourquoi, après un an d’absence, Wil Aime voulait aller à la rencontre de son public pour lui présenter, tout en cérémonie, son nouveau projet. L’agence Totem organisait cet événement, sponsorisé par Nofi. Tenue de soirée exigée, tapis rouge, photo call, hôtesses ravissantes; toute l’équipe avait mis le petits plats dans les grands.

Christian Dzellat, CEO de Nofi Group et Kahi Lumumba CEO de Totem au Grand Rex vendredi 28 juin 2019.
Crédit photo: sara.yemoja

Ainsi la foule se pressait autour du cinéma, pressée de découvrir enfin ce que cachait le teaser ultra-court d’à peine 30 secondes. Parmi le panel d’invités, des médias, des politiques, des patrons de la distribution, des influenceurs  et autres  personnalités du milieu de l’audiovisuel telles que Chris Macari  ou le compositeur et producteur James BKS, à qui l’on doit notamment la musique du court-métrage.

Abords du Grand Rex, vendredi 28 juin 2018.
Crédit photo: sara.yemoja

Le retour du fils prodige

Avec le soucis de faire de cette rencontre une soirée à la hauteur, l’organisation manqua de se rendre victime de son propre sens du détail, ce qui valu une attente imprévue au démarrage. Toutefois, ce super public, ravi de pénétrer un peu plus l’univers de cet ovni de l’écriture, pris son mal en patience, malgré la chaleur de plomb et tout fut oublié lorsqu’il apparu enfin sur scène. Mais on ne peut pas être un génie de l’intrigue et faire les choses comme tout le monde.  Comme mise en bouche, il avait concocté un concerto des plus raffinés, avec orchestre symphonique et chorale.

Crédit photo: sara.yemoja

Parce qu’un an c’est beaucoup, les spectateurs étaient invités à replonger dans les « wilaimeries », au rythme des bandes-son de sa vidéographie. En star de la soirée, il fit enfin son apparition,  sous un tonnerre d’applaudissements et autres encouragements enthousiastes, avant de dévoiler la première partie de son film « Le gendre idéal ». Pendue à chacune des répliques du casting, l’audience retenait son souffle pour absorber une vingtaine de minutes qui firent mouche.

Wil Aime sur scène.
Crédit photo: sara.yemoja

Wil Aime a non seulement confirmé son talent mais a également franchi une étape. Si le pari de transformer des vidéos virales en véritables productions audiovisuelles crédibles était risqué, il l’a remporté haut-la-main, intensifiant engouement et fascination auprès de son irréductible fan base. Humble et toujours soucieux des retours de ceux qui l’ont propulsé et continuent de le soutenir, c’est volontiers qu’il resta à disposition pour échanger et se poser en selfie avec ses admirateurs.

Crédit photo: sara.yemoja

Chaque détail compte

Wil Aime est une révélation que Nofi et Totem ont fiers de pouvoir accompagner dans son évolution. Avec l’excellence pour  principal critère, il redéfinit le sens, l’art et la manière de faire du divertissement, prouvant le potentiel des talents de la diaspora francophone dans le domaine. Et ce n’est qu’un début. Inutile de vous  dévoiler ici nos impressions, la vidéo dans sa version non-censurée ainsi que deux autres courts-métrages seront diffusés dans les prochaines heures via son compte Facebook.

Christian Dzellat et Wil Aime sur la scène du Grand Rex.
Crédit photo: sara.yemoja

Wil Aime, Nofi et Totem vous souhaitent une excellente projection dominicale et vous invite bien sûr à rester attentifs car, comme vous le savez « chaque détail compte ».

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Articles : 687