Malkia - Le réveil du Ka

Deux chercheurs Martiniquais créent du carton avec des sargasses

Société

Deux chercheurs Martiniquais créent du carton avec des sargasses

Par Makandal Speaks

Nofi vous propose de découvrir ces deux jeunes Martiniquais qui sont parvenus à transformer le Sargassum  en bois ou en carton. Serait-ce une solution à l’échouage massif de ces algues que subissent les littoraux martiniquais et guadeloupéens ?

Deux chercheurs Martiniquais créent du carton avec des sargasses

Depuis février 2018, en effet, les sargasses se massent par dizaine de milliers de tonnes sur les côtes de Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, et même de Guyane. Elles peuvent bloquer l’accès des bateaux, en s’accumulant sur les rivages. Elles dégagent aussi, une fois sèches de l’hydrogène sulfuré et de l’ammoniac, dangereux pour la santé [1].

Precilla Lambert et Christophe Germé, respectivement étudiants en biologie et en physique-chimie, ont réussi le tour de force de « transformer les algues sargasses en une solution solide pour en faire du carton ou du bois » [2]. Vous demandez vous certainement « Comment les deux laborantins du campus de Schoelcher en Martinique ont-ils réalisé un tel exploit ? »

Christophe Germé 24 ans, étudiant en physique-chimie. ©MARTINIQUELA1ÈRE

Et bien il ont eu la bonne idée de  réduire en poudre l’algues brunes de la famille des Sargassaceae. Et, en y adjoignant de l’eau, ainsi que d’autres substances chimiques, ils ont obtenu une pâte visqueuse et brunâtre. Celle-ci, additionnée à des fibres végétales deviendra en fin de processus du carton. Il fallait vraiment y penser…

Les Sargasses. Sargassum bacciferum [archive], 1928, Extrait de : Christophe Colomb vu par un marin (Page 126)

L’avantage de ce carton selon Christophe Germé est que ce dernier est :

« […] Bio, à moindre coût et qui nous permettre de créer des boites. Ça peut être des planches, solides ou pas solides. On peut faire tout type de matériaux cartonné avec. »

Precilla Lambert, 23 ans, étudiante en biologie. ©MARTINIQUELA1ÈRE

Les deux jeunes chercheurs caribéens ont crée une startup « the marine box« , afin de mettre leur trouvaille à disposition de potentiels clients. En plus d’être des Géo Trouvetou, Precilla et Christophe ont le sens des affaires. Cette trouvaille permettrait de développer l’économie locale. Car, rappelons-le, l’emploi en Martinique demeure problématique, avec pas moins de 60 % des moins de 25 ans au chômage [3]. Mais aussi permettre de se débarrasser du désastre sanitaire, économique et écologique provoqué par  les sargasses.

Sargasses au large de l’île Tintamare, dans la réserve naturelle nationale de Saint-Martin. ©Michel VELY (2018).

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Tryctor, l’invention d’un Nigérian pour aider les petits agriculteurs

Notes et références

[1] « Plaie pour les Antilles, la sargasse est une aubaine pour d’autres », la1ere.francetvinfo.fr, publié le 22 juin 2018

[2] »De jeunes Martiniquais transforment les algues sargasses en carton ou en bois« , la1ere.francetvinfo.fr, publié le 18 juin 2019

[3] Joseph Nodin, « 1500 emplois d’avenir pour la Martinique », la1ere.francetvinfo.fr, publié le 

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !