SOCIÉTÉ

Parents : Cinq moments où tu les aimes…malgré tout!

Par Georges Dominique. Tu auras beau tchiper quand tes parents t’appellent pour venir prendre la télécommande, au fond, tu les aimes malgré tout…

Parce que la relation parents-enfants est souvent animée par des petits moments savoureux, nous avons sélectionné ces situations où ils te rendent…fous. Le genre d’instants où tu les aimes malgré tout. En voici quelques-uns.

  1. « Va chercher la télécommande ! »

Sport national pratiqué par l’Union des Parents Noirs du Monde Entier, ou UPNME en abrégé, il consiste à aller chercher la télécommande qui le plus souvent se trouve à un mètre d’eux. Et quand tu as le malheur de répondre, ils te disent : « Si je t’ai mis sur cette terre-là, c’est pour t’envoyer ».

Aux dernières nouvelles, le « cherché de télécommande » pourrait être inscrit aux prochains Jeux Olympiques de 2020.

« Remets mon émission ! » ou la remontada avant l’heure

Autre source de petits palabres : la télévision.

Couchés devant la télévision, ils se sont endormis. Tu penses que tu vas pouvoir zapper et regarder ta série préférée. Pauvre fou ! C’est mal les connaître.

Ils se réveillent et t’invitent vivement à « remettre tout de suite leur émission ». Ça, c’est de la remontada !

Parfois, certains parents sont capables de (te)prédire ton avenir, sans boule de cristal, ni cartes à interpréter…

« Quand les invités vont partir, tu vas voir…»

Souvent, quand leurs invités viennent, ils te demandent de venir dire « bonjour ». Mais toi, tu t’installes en force comme une mise à jour automatique passant par le Wifi.

Résultat : tu parles, tu parles, tu parles. Maman, elle, assise dans son coin, lance ce regard. Tu sais celui avec lequel elle te dit : « Quand les invités vont partir, tu vas voir… » . La plupart du temps, tu es de corvée. Courage, on est ensemble !

« Range ta chambre ! »

Le rangement, c’est un autre sujet de discussion.

Maintenant que tu vis seul, chez toi, tu te permets de laisser une pile de vêtements sur une chaise. Ce trône de faire (du rangement plus tard), tu ne l’avais pas avant. Tu allais passer par où-même avec Maman qui régulièrement te disait : « Range ta chambre ! ».

Si tu es aussi ordonné(e), c’est grâce à elle.

« Sors avec l’enfant-là »

Il arrive aussi que ton ennemi soit juste à côté de toi…Tout près même.

L’adolescence donne des ailes. Ton côté Red Bull te donne envie de sortir sans ton petit frère et ta petite sœur. D’ailleurs, tu t’apprêtes, te sapes sous leurs yeux. Malins comme ils sont, ils attendent le dernier moment quand tu t’apprêtes à baisser la poignée pour te dénoncer à Maman. Il n’y a rien de plus désagréable que de se promener avec ton petit frère ou ta petite sœur qui tape l’incruste.

Mais au fond de toi, tu sais que tu les aimes malgré tout!

Articles : 374