SOCIÉTÉ

Fête des mères : 5 questions à ne JAMAIS lui poser!

Par Georges Dominique. Ce dimanche 25 mai, c’est la fête des Mères ! Tu as beau aimer le rap et les punchlines de certains rappeurs, tu sais que Maman est la seule qui maîtrise l’art du clash.

Si certains passeront la journée avec leur Maman, d’autres, éloignés par la distance ou privés de sa présence chaleureuse à la suite de sa disparition, penseront à elle et ces fois où ils auraient mieux fait de se taire. Voici cinq questions qu’il ne faut jamais, au grand jamais, poser à Maman.

1)  « Maman, je mets les courses où ? »

Les bras chargés de courses, Maman entre dans la cuisine. Énervée par ce vendeur qui a perdu tout son temps à force de négocier le prix comme si c’était un traité international, elle peste contre elle-même et le monde entier ! Et c’est là que toi, tu quittes là-bas pour venir lui demander : « Maman, je mets les courses où ? ». « Sur ma tête ! » répond-t-elle.

Faut dire que tu l’as bien cherché…

Autre occasion que Maman rate rarement pour montrer son sens de la répartie : quand tu lui proposes de l’aide.

2)  « Je peux t’aider ? »

Cette fois-ci, tu as décidé de prendre les devants et de l’aider à faire la vaisselle, par exemple.

Certes, elle a déjà commencé mais toi tu veux la soulager. Trop tard ! Tu aurais dû le faire plutôt.

C’est exactement ce qu’elle te répond quand tu lui demandes : « Je peux t’aider ? ». Celle que tu as probablement le plus entendue, avec ce ton dépité, c’est : « C’est bon ! Faut aller t’asseoir. J’ai déjà fini ! ». Attend toi à ce qu’elle t’en parle, chaque fois qu’elle en aura l’occasion.

Dans la catégorie question à ne jamais poser, en voici une autre : « On mange quoi, ce soir ? »

3)   « On mange quoi, ce soir ? »

Poussé par les cris de ton ventre qui crie famine, tu prends ton courage à deux mains, te lèves et file vers Maman histoire de savoir ce qu’on mange ce soir.

Erreur ! Tu aurais dû te taire parce que tu as « chargé son fusil », tu lui as donné des arguments, pour qu’elle te clash façon rappeur bodybuildé et tatoué.

« C’est l’eau chaude, on va manger ce soir ! ».

Bois un peu d’eau, ça va passer.

Censée être source de plaisir et de réconfort, la nourriture est parfois une zone de conflit.

4)  « Maman, on peut s’arrêter ? »

Assis dans la voiture, tu espères tranquillement que vous allez passer devant ta boulangerie/crêperie/glacier. Tu souhaites ainsi combler ton envie de sucré. Papa qui conduit emprunte le chemin que tu espérais. Alors, tu poses la question à Maman : « On peut s’arrêter ? ».

Tu penses qu’elle va dire oui, et que ton rêve de cornet double va se réaliser. Faux ! « Y a nourriture à la maison ! », te rappelle-t-elle dans le plus grand calme. Maman ou l’art de tuer toute envie !

Dernier pour la route : la reconnaissance faciale.

5)  « Maman, c’est qui ? »

Aujourd’hui, tu es envahi pour ces outils de reconnaissance faciale (applications, logiciels, etc.).

Quand tu ne t’en sers pas, tu utilises Facebook pour mettre un visage sur un nom.

Plus petit, tu en étais incapable alors quand tu voyais un monsieur ou une dame que Maman connaissait, tu lui demandais naïvement : « C’est qui ? »…devant la personne en question. Le genre de choses à éviter à tout prix.

Le savon que Maman t’a passé après t’a permis depuis d’enregistrer ça très vite. Aujourd’hui, tu ne la poses plus.

Même si Maman maîtrise parfaitement l’art de répondre sèchement à tes questions, elle manque rarement l’occasion d’étaler son amour quand elle peut. Alors, bonne fête Maman !

Articles : 435