HISTOIRE

Sassouma Bérété, la femme de poigne à l’origine de l’empire du Mali

Femme de caractère, Sassouma Berété était la belle-mère et l’une des adversaires de Soundjata Keita, le fondateur de l’empire du Mali

Par Raïssa Emme

La méchante de l’épopée de Soundjata

L’épopée de Soundjata est un récit vieux de plusieurs siècles. Il raconte la fondation de l’empire du Mali. Il est centré autour de son fondateur Soundjata Keita. Dans son enfance, ce prince est victimisé à cause de son handicap. Cette victimisation est notamment l’oeuvre de Sassouma Bérété. Celle-ci est la première épouse de Fara-Koro Makan Kegni. En vertu de son rôle de première épouse, c’est son fils Dankaran Toumani Keita, qui doit succéder à son père sur son trône. Toutefois, une prophétie annonce que c’est Soundjata, fils d’une épouse secondaire appelée Sogolon, qui régnera. Sa rivale fait alors tout pour marginaliser Sogolon et Soundjata et les écarter du pouvoir. Elle n’est pas avare de brimades validistes et de violences psychologiques dans cet exercice. Pour cette raison,  Sassouma Bérété est considérée comme la grande ‘méchante’ du début de l’épopée.

Sassouma Bérété: une héroïne féministe?

La version de l’épopée de Soundjata la plus célèbre est contée par D.T. Niane. Sogolon et Sassouma y incarnent deux pôles de la féminité. Sogolon est réservée, fragile et très sensible aux attaques de ses co-épouses. Sassouma, en revanche, est extravertie, forte, agressive, ambitieuse et avide de pouvoir. Elle espère avoir accès à ce dernier grâce à la montée de son fils sur le trône. Elle semble d’ailleurs manipuler ce dernier. En cela, Sogolon se conforme aux rôles genrés auxquels sont confinées les femmes dans la région et ailleurs dans le monde. Sassouma, en revanche, brise tous les stéréotypes de genre. En cela, elle est dépeinte comme négative par le récit patriarcal de l’épopée. Elle est pourtant une authentique héroïne féministe.

On peut toutefois faire un reproche à notre héroïne d’un point de vue féministe. Elle a en effet forcé sa rivalité avec sa co-épouse pour son propre intérêt.Il aurait été plus «féministe» qu’elle soit solidaire avec sa co-épouse dans cette structure polygamique patriarcale. Elle a plutôt choisi de faire un ‘pacte avec le patriarcat’, selon l’expression de la chercheuse Deniz Kandiyoti. Le personnage de Sassouma Bérété, dont la terrible adversité a forgé le caractère du fondateur de l’empire du Mali, mérite toutefois de figurer au panthéon des héroïnes afro-féministes de l’histoire.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Reines & Héroïnes d’Afrique raconte SOUNDIATA KEÏTA aux enfants

Source du portrait:
https://mdezign.myportfolio.com/queen-sassouma-berete

 

Articles : 374