CULTURE

Accusations contre Michael Jackson : beaucoup de bruit pour rien

Nofi vous propose un retour sur les poursuites judiciaires contre de Michael Jackson.

Accusations de Michael Jackson : beaucoup de bruit pour rien

Sans cesse à la recherche d’une enfance qu’il n’a jamais vraiment connue, ce dont témoigne par exemple sa chanson Childhood, Michael Jackson, victime du syndrome de Peter Pan, s’est progressivement construit un univers onirique au sein de son Ranch de Neverland.

Sa proximité avec les enfants a fait naître des rumeurs et donné lieu à deux accusations d’abus sexuel sur mineur. La première fois, ce fut en 1993. L’affaire n’eut pas de suite judiciaire faute de preuves et de témoignages concluant, et fut réglée par le versement d’une importante somme d’argent. L’autre a abouti à un procès, au terme duquel Michael Jackson a été acquitté.

Incidemment, chacune des deux accusations a été déposée quelques mois après la diffusion d’un des principaux entretiens télévisés auxquels l’artiste a participé, respectivement l’Oprah Winfrey Show () et Living with Michael Jackson (diffusé le ). Hasard, ou réalité scientifique ?

Allégations d’abus sexuel sur mineur contre Michael Jackson en 1993

Michael Jackson et Jordan Chandler

En août 1993, Jackson fut accusé d’abus sexuel sur un enfant par un garçon de 13 ans, Jordan Chandler, et son père, Evan Chandler [1]. Jordan a déclaré que lui et MJ s’étaient embrassés, masturbés et livrés à des relations sexuelles orales. [2] Pourtant, la mère de Jordan a déclaré sans ambages qu’il n’y avait eu aucun acte répréhensible de la part de Jackson envers son fils [3]. Evan sera entendu au sujet d’une discussion à propos de son intention de prétendre [4], que le Roi de la Pop était un pédophile n’était que le plan machiavélique d’un père jaloux essayant d’extorquer de l’argent à une star à sa merci [5]. Notons tout de même qu’à cette époque, sa propre sœur La Toya Jackson, l’a accusé d’être un pédophile. Propos qu’elle retirera par la suite [6]. Trop tard, le mal était fait…

La Toya Jackson

La police a perquisitionné le domicile de Michael et…a trouvé des livres et des photographies mettant en scène de jeunes garçons avec peu ou pas de vêtements du tout [7]. Preuves irréfutables ? Bof, les livres étaient légaux et disponible à la vente aux États-Unis. Résultats des courses, Michael Jackson n’a pas été inculpé [8]. Jordan Chandler a donné à la police une description prétendument précise des organes génitaux de MJ; une fouille à nu a révélé que Jordan avait correctement affirmé que Jackson avait des fesses inégales, de courts poils pubiens et des testicules marqués de rose et de brun [9]. Il a également dessiné des images précises d’une tache sombre sur le pénis de Jackson uniquement visible quand il a été soulevé [10].

Néanmoins, l’enquête ne fut pas concluante et aucune accusation ne fut prise au sérieux [11]. Un point sème généralement le doute sur la culpabilité de MJ, celui du 1er janvier 1994, quand l’artiste a conclu un accord de règlement de 25 millions de dollars avec les Chandler… A l’amiable [12]. Les Chandler ont cessé de coopérer à l’enquête criminelle aux environs du 6 juillet 1994 [13].

Après la mort du King of Pop, il est apparu qu’en réalité, le FBI avait secrètement constitué un dossier sur lui [14]… Le Département des services à l’enfance et à la famille du comté de Los Angeles a, lui aussi enquêté sur l’affaire Jackson depuis 1993, suite aux accusations de Chandler, puis de nouveau en 2003. Une fois de plus, le LAPD et le DCFS n’ont trouvé aucune preuve crédible d’abus ou d’agression sexuelle [15]. Justice venait d’être rendue !

Rebelote, encore de nouvelles accusations…

Rappelez-vous, en mai 2002, Michael Jackson a autorisé une équipe de tournage, dirigée par le journaliste britannique Martin Bashir, à le suivre partout où il allait [16]. L’émission fut diffusée en mars 2003 sous le titre Living with Michael Jackson. Dans ce film, on pouvait voir MJ tenir les mains et discuter des modalités pour aller se coucher avec un jeune garçon [17]. Hum… Jackson déclara plus tard dans le documentaire qu’il ne voyait rien de mal à dormir avec des jeunes garçons [18].

Dès que Living with Michael Jackson a été diffusé, le bureau du procureur du comté de Santa Barbara a ouvert une enquête criminelle. Après que le garçon du documentaire ainsi sa mère aient informé les enquêteurs du comportement supposément déplacé de MJ, ce dernier fut arrêté en novembre 2003 et inculpé de sept chefs d’inculpation relatif à la pédophilie et de deux chefs d’inculpation pour avoir donné des boissons alcoolisées au jeune garçon [19]. Michael Jackson a nié ces accusations, en affirmant que les soirées pyjama n’étaient absolument pas de nature sexuelle. Le procès People v. Jackson a débuté le 31 janvier 2005 à Santa Maria en Californie et s’est poursuivi jusqu’à la fin du mois de mai. Jackson a trouvé l’expérience stressante et cela a affecté sa santé…. S’il avait été reconnu coupable, il aurait été condamné à 20 ans de prison [20]. Mais ça ne fut pas le cas… Le 13 juin 2005, Jackson a été acquitté de tous les chefs d’accusation [21]. Justice venait d’être une fois de plus rendue !

Nouvelles accusations et Leaving Neverland

En 2013, le chorégraphe Wade Robson a engagé une action en justice au motif que Jackson l’aurait agressé sexuellement sept années durant, depuis l’âge de sept ans. En 2014, James Safechuck a engagé une procédure après avoir entendu une interview de Robson, alléguant des abus sexuels sur une période de quatre ans à compter de l’âge de dix ans . Tous deux avaient déjà témoigné pour la défense de Jackson. En 2015, la cause de Robson contre la succession de Jackson a été classée au motif qu’elle avait été déposée trop tard. En 2017, il a été déterminé judiciairement qu’aucune des sociétés précédemment détenues par Jackson n’était responsable des actes reprochés à Jackson.  Aucune décision n’a commenté la crédibilité des allégations.

Le documentaire Leaving Neverland (2019) couvre les allégations d’abus sexuel de Robson et Safechuck par Jackson. Sa publication a provoqué une réaction internationale contre Jackson. Certaines stations de radio en Nouvelle-Zélande, au Canada et au Royaume-Uni ont retiré la musique du King de leurs listes de lecture en réponse aux nouvelles allégations. La famille Jackson a condamné le film comme un « lynchage public ».

En 2019, cinq garçons qui partageaient un lit avec Jackson lorsqu’ils étaient préadolescents (Jordan Chandler, Gavin Arvizo, Jason Francia, Wade Robson et James Safechuck) ont affirmé qu’il les avait agressés sexuellement. Au moins sept personnes autrefois employées par Jackson l’ont accusé d’abus sexuel ou de comportement inapproprié avec de jeunes garçons.

En somme, comme le dirait Thomas Mesereau, ancien avocat de Michael :

« Analysons cela au cas par cas. Safechuck a juré sous peine de parjure ne pas avoir été abusé. Robson a juré sous peine de parjure ne pas avoir été abusé. Arvizo n’a pas été pris au sérieux par le jury. Les deux autres personnes ont été payés pour mettre fin à leurs accusations, pour mettre fin au procès afin que Michael Jackson puisse continuer sa carrière. Donc lorsque vous regardez au cas par cas, qu’est-ce que vous trouvez ? Pas grand-chose. »

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Notes et références

[1]  « 1993: Michael Jackson accused of child abuse », bbc.co.uk, publié le 8 février 2003

[2] Taraborrelli, J. Randy (2009). Michael Jackson: The Magic, The Madness, The Whole Story, 1958–2009. Grand Central Publishing, 2009

[3] Ibib.

[4] Ibid.

[5] Ibid.

[6] Ibib.

[7] « Jackson Vs. the State of California – Michael Jackson« , Superior Court of California, 2005

[8]  Broder, John M, « Jackson’s Books About Boys Are Allowed as Evidence in Trial », 30 avril 2005

[9] Taraborrelli, J. Randy (2009). Michael Jackson: The Magic, The Madness, The Whole Story, 1958–2009. Grand Central Publishing, 2009

[10] Orth, Maureen (2005). The Importance of Being Famous: Behind the Scenes of the Celebrity-Industrial Complex

[11] McLean, « Photos May Contradict Michael’s Accuser »USA Today. p. 2, 28 janvier 1994

[12] « 1993: Michael Jackson accused of child abuse ». BBC News Online. 8 février 2003

[13] Orth, Maureen, « 10 Undeniable Facts About the Michael Jackson Sexual-Abuse Allegations »Vanity Fair1er mars, 2019

[14] Ferran, Lee; Murphy, Eileen, « Jackson Attorney: FBI Files Are ‘Almost Vindication« ABC News, 23 décembre 2009

[15]

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 558