ECONOMIE

Les Africaines sont les premières en matière d’entrepreneuriat féminin

Malgré la vulnérabilité à la pauvreté et à la violence des femmes africaines, le potentiel de croissance économique, d’innovation, de santé et d’éducation repose en grande partie sur leurs épaules. 

Les Africaines sont les premières en matière d’entrepreneuriat féminin

Selon une étude publiée le 27 septembre 2018 par le cabinet mondial de conseil en stratégie, Roland Berger, les femmes africaines disposent du taux de création d’entreprises le plus élevé au monde [1]. Par exemple, dans le secteur agricole, qui demeure la principale source d’emploi sur le continent Noir, les femmes contribuent pour près de 80% à l’approvisionnement en nourriture. Néanmoins, la gente féminine africaine ne possède que 15% des terres, et bien évidement, il ne s’agit pas des terres les plus rentables.

Les femmes africaines apparaissent plus fiables, plus productives et moins corrompues, ce qui fait d’elles le pivot des politiques de microcrédit. Malheureusement, elles font l’objet de discriminations de toutes sortes (notamment juridiques, économiques et politiques), ce qui les empêche d’accéder à la propriété foncière et au crédit aussi facilement que les hommes. Ce sont des obstacles à une croissance juste et durable. l’émancipation des femmes africaines est donc un problème majeur. L’étude souligne notamment que :

«Les femmes créent souvent leurs entreprises à défaut de pouvoir accéder au marché de l’emploi et (…) parce qu’elles ont besoin d’une source de revenus pour elles et leurs familles.»[2]

Les économies occidentales ont d’ailleurs beaucoup à apprendre de l’Afrique en ce qui concerne les femmes. Contrairement aux idées reçues, les femmes entrepreneures sont les plus nombreuses en Afrique. Et c’est le Rwanda qui détient le record mondial de représentation des femmes au sein de son parlement. De nouveaux modèles de leadership des femmes émergent aujourd’hui, et les pays occidentaux auraient intérêt à s’en inspirer.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

La résistance traditionnelle des femmes africaines aux violences conjugales

Notes et références

[1] Women Entrepreneurship in Africa: a path to empowerment

[2] « Les Africaines sont les championnes du monde de l’entrepreneuriat féminin, selon le cabinet Roland Berger« , agenceecofin.com, publié le 29 septembre.

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 475