CULTURE

Le Bénin créé un Comité pour la restitution des œuvres d’art

Le Bénin est bien décidé à mettre en œuvre la restitution de son patrimoine culturel. Le 12 septembre 2018, le Conseil des Ministres a créé un Comité chargé de la coopération muséale et patrimoniale entre la France et le Bénin.

Le Comité de restitution

Le gouvernement de Patrice Talon, a mis sur pieds le 12 septembre dernier, un « Comité chargé de coopération muséale et patrimoniale entre la France et le Bénin ».

Ce comité a pour mission de mettre en place des accords pour un partenariat opérationnel. Ceux-ci permettront une restitution temporaire ou définitive des œuvres culturelles de la France au Bénin. Aussi, le Comité devra réaliser un inventaire exhaustif des œuvres et des biens culturels concernés.

Le Bénin créé un Comité pour la restitution des œuvres d'art

Le roi Behanzin du Bénin pose près d’une statue représentant son ancêtre du début du XIXe siècle au musée des arts primitifs du quai Branly à Paris le 07 avril 2010 Photo : BORIS HORVAT / AFP

Une équipe d’experts

Ce Comité fait suite à de nombreuses actions engagées par le passé. Néanmoins, cette fois les choses se concrétisent. En effet, Nouréini Tidjani Serpos, un ancien haut fonctionnaire de l’UNESCO, a été désigné pour diriger le Comité. Il a déjà travaillé avec le gouvernement de l’ancien président béninois en gérant le projet de la « route de l’esclave ».

M. Serpos travaillera avec une dizaine d’experts, afin de conduire le processus de restitution et de circulation des biens culturels entre les deux pays.

Oswald Homeky, ministre béninois en charge de la Culture, assure de la qualité du Comité.

« Le présent comité est donc créé pour conduire le processus et est composé de personnalités de grande réputation ayant l’expertise avérée dans le domaine ».

Il a également rappelé que l’ambition du gouvernement est de faire du Bénin une destination touristique d’ouvrages d’art. Ceci, afin de favoriser l’essor de l’économie nationale.

Sources:

Afrique La Tribune

Bénin Révélé

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Le Royaume-Uni souhaite « prêter » à l’Ethiopie les oeuvres d’art qu’il lui a préalablement volé

retour à la page d’accueil