ECONOMIE

Inde: la sixième puissance économique mondiale fait du pied à l’Afrique

La Banque Mondiale a annoncé récemment que l’Inde était devenue la sixième puissance mondiale, détrônant la place de la France. Depuis une décennie, l’Inde multiplie ses actions envers et sur le continent africain afin de rattraper le retard qu’elle accuse sur la Chine, omniprésente.

Le PIB de l’Inde a atteint 2597 milliards de dollars en 2017 contre 2582 milliards pour la France. Le pays devient ainsi la sixième puissance économique mondiale.

Selon les prévisions annuelles du Fonds monétaire international (FMI), la croissance économique du géant indien est attendue à 7,4% en 2018 et 7,8% en 2019. En l’espace de dix ans, l’Inde a doublé son PIB et pourrait briguer la troisième place en 2032. Cette croissance se caractérise par une forte consommation intérieure, mais aussi par la multiplicité des relations extérieures, en particulier à destination de l’Afrique.

Une présence indienne en hausse

Comme beaucoup, le Premier ministre indien Narendra Modi considère l’Afrique comme le « continent de l’avenir ». Ce qualificatif, souvent utilisé en introduction de nouvelles politiques étrangères sur le continent, révèle également l’extraordinaire potentiel caché et gâté des pays africains.

En mars dernier, l’Inde a ainsi annoncé l’ouverture de 18 nouvelles ambassades d’ici 2021. Le gouvernement indien souligne que « l’ouverture de nouvelles ambassades permettra de renforcer la coopération entre l’Inde et l’Afrique et de consolider les liens avec la diaspora indienne établie dans les pays africains ».

Les pays concernés par l’ouverture des ambassades sont le Burkina-Faso, le Cameroun, le Cap-Vert, le Tchad, la Mauritanie, la Somalie, Djibouti, la Guinée, la Guinée Équatoriale, la Guinée Bissau, l’Érythrée, le Liberia, le Rwanda, Sao Tomé et Principe, la Sierra Leone, l’E-Swatini, le Congo et le Togo.

La diaspora indienne représente 2.5 millions de personnes en Afrique. Ils sont commerçants ou entrepreneurs pour la majorité et occupent l’espace public dans les secteurs financiers.

Durant la dernière décennie, les échanges commerciaux entre l’Inde et l’Afrique ont été multiplié par cinq, passant de 11.9 milliards en 2005-2006 à 56.7 milliards de dollars en 2015-2016. D’après les prévisions de la Banque Africaine de Développement (BAD), les échanges devraient atteindre 100 milliards d’ici la fin de l’année 2018.

Concurrent historique de la Chine, l’Inde redouble d’efforts pour rattraper son retard en matière d’investissements sur le continent africain. L’actuelle tournée africaine du président chinois Xi Jinping au Sénégal, Rwanda et Afrique du Sud serait-elle une réponse diplomatique à l’ambition indienne? Quoi qu’il en soit, la course entre les deux géants asiatiques est lancée, reste à savoir comment ses partenariats se traduiront pour les Africains.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Transferts d’argent: la diaspora africaine a envoyé 65 milliards de dollars en 2017

Sources:

Afrique la Tribune

RT France

AfriqueExpensionMag

Articles : 158