NATIONS NÈGRES ET CULTURE – CHEIKH ANTA DIOP

Israël offre 7 000€ aux citoyens qui aideront à expulser les migrants africains

Politique

Israël offre 7 000€ aux citoyens qui aideront à expulser les migrants africains

Par Makandal Speaks

Israël rémunérera des inspecteurs civils qui travailleront pendant deux ans à l’identification et à l’expulsion d’environ 40 000 demandeurs d’asile érythréens et soudanais.

Dans une publicité, l’Autorité de contrôle de la population et de l’immigration israélienne a indiqué qu’elle paierait jusqu’à 30 000 shekels (environ 7 122€) pour que les civils accomplissent une « entreprise d’importance nationale » [1]. Cette décision fait suite à une précédente campagne qui offrait aux migrants africains environ 2 800 dollars  pour quitter Israël.

Les recrues civiles de l’état Hébreux devraient commencer leur traque en mars 2018. Cela leur donne un mois avant le début des incarcérations. Jusque-là, Israël est désireux de parrainer des billets de voyage à l’étranger pour quelque 40 000 migrants. L’agence des Nations Unies pour les réfugiés estime qu’il y a environ 27 000 Érythréens et 7 700 Soudanais en Israël, la grande majorité d’entre eux fuyant la guerre, les persécutions et l’enrôlement forcé. Cependant, pour Israël, il s’agirait en fait de réfugiés économiques venus « infiltrer » le pays comme le déclarait le Premier Ministre, Benjamin Netanyahu  :

« L’objectif principal sera de rendre les quartiers à leurs résidents locaux et d’expulser les infiltrés illégaux d’Israël dont la place n’est pas là, tout comme nous avons déporté environ 20 000 personnes ». [2]

Israël

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu

Il faut ajouter à cela que les réfugiés africains sont considérés par plus de la moité de la population israélienne comme un « cancer » [3]. Pourtant, les survivants de l’Holocauste ont fait part de leur indignation en envoyant une lettre au Premier Ministre israélien, l’exhortant à ne pas déporter les migrants africains:

« Nous, qui savons ce que signifie être réfugié, sans foyer ou pays pour nous protéger et nous défendre contre la violence et la souffrance, ne comprenons pas comment un gouvernement juif peut expulser des réfugiés et des demandeurs d’asile vers la douleur, la souffrance et la mort. » [4]

israel

Des réfugiés du Sud-Soudan manifestent à Tel-Aviv contre la politique d’immigration israélienne.

En effet, selon l’ONU, les personnes expulsées risquent leur vie en effectuant des voyages dangereux vers l’Europe. De plus, Israël est accusé d’avoir conclu des accords avec des pays africains, notamment, le Rwanda et l’Ouganda, afin d’y expulser les réfugiés, même si les pays en question ont nié l’existence d’un tel accord [5]. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a quant à lui qualifié les protestations contre la volonté du gouvernement israélien d’expulser les demandeurs d’asile africains, d ‘ »absurde » [6].

VOUS AIMREZ AUSSI :

Des Israéliens d’origine éthiopienne manifestent contre les bavures racistes policières

Notes et références

[1] Tract publicitaire en question

[2] Yonah Jerermy Bob ~ « Netanyahu pledge for deport African migrants« , jpost.com, publié le 4 septembre 2017

[3] « 52% of Israeli Jews agree: African migrants are ‘a cancer’« , timesofisrael.com, publié le 7 juin 2012

[4] Andrea Germanos ~ « Israeli Holocaust Survivors Urge Netanyahu to Cancel Plan to Expel African Refugees« , publié le 26 janvier 208

[5] « Rwanda and Uganda deny signing migrant deals with Israel« , reuters.com, publié le 5 janvier 2018

[6] « Netanyahu: Asylum Seekers to Be Deported to One of the Safest Countries in Africa« , haaretz.com, publié le 28 janvier 2018