POLITIQUE

L’Union Africaine évacuera 20 000 migrants de Libye

L’Union Africaine (UA) s’est déclarée prête à évacuer des milliers de migrants bloqués en Libye.

Dans un communiqué en date du 6 décembre 2017, l’Union africaine a affirmé vouloir rapatrier les migrants bloqués de Libye. Elle se fixe comme objectif de ramener sain et sauf 20 000 Africains chez eux dans les 6 prochaines semaines.

« Dans l’immédiat, le Groupe de travail axera ses efforts sur le rapatriement, dans les six prochaines semaines, des 20 000 migrants se trouvant actuellement dans les centres identifiés de détention contrôlés par le Gouvernement qui ont exprimé le souhait de quitter la Libye.« [1]

Image result for kemi seba ambassade de libye

Depuis la diffusion par CNN d’images montrant des Noirs vendus et réduits en esclavage en Libye, l’organisation continentale, fondée en 2002 à Durban en Afrique du Sud, ainsi que plusieurs États africains, ont subi de nombreuses pressions afin de venir en aide à leurs concitoyens coincés dans ce pays d’Afrique du Nord. Ces images avaient provoqué une vague de colère et d’indignation à travers le monde, notamment en Afrique subsaharienne et au sein de sa diaspora qui s’est fortement mobilisée sur cette question.

Related image

Images de CNN montrant des Noirs vendus et réduits en esclavage en Libye

L’Union africaine avait déjà déclaré qu’elle souhaitait rapatrier 15 000 migrants d’ici la fin de l’année, mais elle a accru son objectif après la réunion entre les trois parties suivantes :

  • Moussa Faki Mahamat, le Président de la Commission de l’Union africaine,
  • Jean-Claude Junker,le Président de la Commission européenne,
  • Federica Mogherini, la Haute Représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité et vice-Présidente de la Commission européenne,
  • António Guterres, le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres.
Union africaine

5ème Sommet Union africaine-Union européenne.

Cette « Task Force » s’était réunie à Abidjan le 29 novembre 2017, en marge du 5ème Sommet Union africaine-Union européenne. Le groupe travaille également à organiser des services consulaires pour les migrants bloqués et les droits d’atterrissage pour les compagnies aériennes afin qu’elles puissent sortir les migrants de Libye.

Certains états n’ont pas attendu l’Union Africaine pour agir en faveur des asservis  et ont initié leur propre programme de rapatriement. C’est le cas du Nigeria (source principale du flot de migrants) qui a rapatriée 144 personnes plus tôt cette semaine et du Rwanda, qui a offert d’accueillir jusqu’à 30 000 migrants (plus que l’UA).

S’étant fixée comme mission d’œuvrer à la promotion de la démocratie, des droits de l’Homme et du développement à travers le continent, l’Union Africaine a pris des mesures fortes, certes, mais qui restent cependant insuffisantes, au regard de la situation dramatique qui se joue en ce moment dans la pays de feu Muhammar Khadafi.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Un migrant nigérian en Libye : « Les Noirs ne sont pas des êtres humains à leurs yeux »

Notes et références

[1] « Note aux rédacteurs sur les efforts de l’Union africaine visant à trouver une solution à la situation des migrants africains en Libye« , au.int, publié le 6 décembre 2017

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Posts : 425

Ne ratez rien de l'actualité Afro.

Inscrivez-vous à notre newsletter