Trilogie Kemi Seba

La puissance ne respecte que la puissance ou la véritable compréhension du racisme

Politique

La puissance ne respecte que la puissance ou la véritable compréhension du racisme

Par Redaction NOFI

Beaucoup d’entre nous ont l’impression que le racisme est relatif à la manière dont certaines personnes se représentent ou à leur façon de percevoir les autres ; à les entendre, le racisme ne serait qu’une attitude. Le racisme c’est beaucoup plus que cela. Le racisme est principalement une affaire de POUVOIR et de RICHESSE.

Par Franswa Makandal.
Il est très important que nous comprenions ce qu’est véritablement le racisme. A travers l’histoire, Les Noirs (et autres populations basanées) ont été les cibles privilégiées du racisme, malgré cela, il semble que nous ne le comprenions toujours pas. Beaucoup d’entre nous ont l’impression que le racisme est relatif à la manière dont certaines personnes se représentent ou à leur façon de percevoir les autres ; à les entendre, le racisme ne serait qu’une attitude. Le racisme c’est beaucoup plus que cela. Le racisme est principalement une affaire de POUVOIR et de RICHESSE. Il s’agit en réalité de la capacité de faire bouger les choses, de faire plier la réalité face à notre volonté. Si un noir affirme détester les Blancs et vouloir tous les réduire en esclavage ou les exterminer, les Blancs n’ont vraiment aucun souci à se faire. Par contre, si un blanc débarque et dit la même chose au sujet des Noirs, là, nous devons vraiment nous inquiéter.
rats
Le racisme est une question de POUVOIR. Nous devons comprendre que ce terme a été dévoyé de son sens initial pour être relégué au rang de simple opinion. Ce glissement sémantique, mène petit à petit trop d’entre nous à se convaincre que le racisme disparaît lorsque la parole raciste disparaît. Cela nous empêche de voir que le racisme est STRUCTUREL et permet aux tenants du POUVOIR et de la RICHESSE de la conserver sans que cela ne crée aucune agitation.
kal
C’est la raison pour laquelle, aujourd’hui, le racisme qui nous affecte est bien plus insidieux, sournois qu’il ne l’était auparavant. Parce que nous avons été amenés à croire qu’il n’existe plus. Même si l’on supprimait toutes les expressions évidentes du racisme dans notre société, qu’elles soient écrites ou orales nous vivrons tout de même dans un système global qui opprime les Noirs. L’Occident moderne et le monde arabe notamment se sont construits sur le racisme ; il est dans leur ADN. Le racisme est le fondement de leur domination. Nous devons cesser d’être induit en erreur en croyant que le racisme n’est juste qu’une opinion. A ce sujet, méditons sur les sages paroles du militant noir Stockely Charmichael, devenu plus tard Kwame Touré qui disait que:
«Si un Blanc veut me lyncher, c’est son problème. S’il a le pouvoir de me lyncher, c’est mon problème. Le racisme n’est pas une question d’attitude, c’est une question de pouvoir». 

Tant que nous ne gagnerons pas en POUVOIR et en RICHESSE, nous continuerons à souffrir du racisme.

Panafricainement Vôtre, Franswa Makandal