Le Bouquet Africain de Thema

O’Neil Bell: la Jamaïque perd un champion du monde de boxe

Société

O’Neil Bell: la Jamaïque perd un champion du monde de boxe

Par Abou Cissé

Le boxeur jamaïquain de 40 ans, ex-champion unifié des lourds-légers, a été tué par balles à Atlanta mercredi dernier dans des conditions encore obscures.

Les faits de son assassinat

Le monde de la boxe est en deuil. L’ancien boxeur O’Neil Bell a été assassiné mercredi dernier à Atlanta à l’âge de 40 ans. Le communiqué de la police d’Atlanta explique qu’un ancien champion du monde de boxe a été abattu lors d’un hold-up. Le sergent Waren Pickard de la police de la capitale de l’Etat de Georgie a apporté des précisions à la suite de l’assassinat de l’ancien champion du monde. O’Neil Bell et un autre homme descendaient d’un bus aux environs de minuit. Quand ils ont été agressés par deux hommes. Le boxeur a été tué d’un coup de feu au sternum. L’enquête doit déterminer si il a été victime d’une agression contre laquelle il a tenté de se défendre ou d’un règlement de comptes.

2006, son année de gloire pour Bell

Le boxeur jamaïcan O’Neil Bell était célèbre dans le milieu de son sport puisqu’il a été sacré champion du monde des poids lourds-légers en janvier 2006. Il avait mis KO au 10e round le Français Jean-Marc Mormeck sur le ring du Madison Square Garden à New York. Il était devenu à l’époque champion unifié des lourds légers, le premier depuis Evander Holyfield en 1998, une sacré performance. Le natif de Montego Bay a pris sa retraite en décembre 2011. En 13 années de carrière, Supernova (surnom de O’Neil Bell)  aura disputé 32 combats professionnels (27 victoires dont 24 par KO pour 4 défaites et 1 nul) lui qui était parti chercher l’eldorado aux Etats-Unis.

La réaction de Mormeck 

Adversaire à deux reprises du boxeur jamaïcain, le Français Jean-Marc Mormeck a réagi à l’annonce de cette disparition dans l’Equipe. « Avec étonnement. J’ignore les raisons exactes de sa mort, de même que les circonstances précises, mais décéder à quarante ans, c’est terrible. Ceci étant, aux Etats-Unis, les gens ont souvent la gachette facile. Et puis, il y avait le comportement du personnage. A Paris (en 2007, à Levallois, Mormeck s’était imposé aux points en 12 reprises, ndlr), il avait terrorisé son sparring-partner avec une hache à la suite d’un désaccord (Bell avait également agressé verbalement et physiquement Mormeck en conférence de presse après). D’une certaine façon, il fallait un peu s’attendre à une fin violente. Un jour ou l’autre ».  Et ce jour est arrivé le mercredi 25 novembre.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !