Brown Sugar Night #3

Afrique du sud : bientôt plusieurs époux pour une seule femme ?

Société

Afrique du sud : bientôt plusieurs époux pour une seule femme ?

Par Thalie Mpouho

Le gouvernement sud-africain envisage de légaliser la polyandrie, le fait qu’une femme aient plusieurs époux. Si la polygamie est légale dans le pays, ce projet de loi provoque une discorde nationale. 

Une proposition de loi qui divise

Si un homme peut avoir plusieurs femmes, pourquoi une femme n’aurait-elle pas plusieurs époux ? Telle est la question qui fait débat depuis des mois en Afrique du Sud. Le gouvernement propose effectivement de légaliser la polyandrie, autrement dit la “polygamie féminine”, qui consiste à ce qu’une femme aurait le droit d’avoir plusieurs époux. 

La polygamie, légale en Afrique du Sud, n’est réservée qu’aux hommes. On parle alors de polygynie. Peu courante, elle est généralement pratiquée dans les zones rurales. Les mariages de l’ancien président Jacob Zuma, qui a cinq épouses, ont fait de cette thématique une “polémique occasionnelle”, et relancé les débats sur la table. Si la Constitution du pays tente de bannir toute forme de discrimination sexuelle, la nouvelle proposition de loi sur le mariage, qui se veut la plus inclusive possible, divise.  

Le 30 juillet dernier, la proposition était soumise à un débat public, soulevant beaucoup d’opposition chez les religieux et surtout… les polygames. “C’est avec une très profonde déception que le dialogue national envisagé a dégénéré en une guerre des mots et du cynisme», a déploré le ministre de l’Intérieur sud-africain Aaron Motsoaledi. 

La polyandrie, “une pratique non africaine” ?

plusieurs époux

De leur côté,  les élus de partis religieux, chrétiens comme musulmans, dénoncent une pratique “non africaine”, une “insulte à la religion” qui entraînerait la « destruction des valeurs familiales”. Membre du parti chrétien-démocrate africain, Kenneth Meshoe s’interroge : “Si une femme est partagée par trois hommes et qu’ils la veulent tous les trois la même nuit, que va-t-il se passer ?”. 

L’acteur Musa Mseleku, qui joue dans une série télévisée sud-africaine sur la polygamie, estime que la polyandrie détruirait la culture africaine. Il déclare : « un enfant appartient aussi à nos ancêtres. Il y aura une énorme compétition pour savoir à qui appartient l’enfant. Et cela va détruire les familles que nous essayons de protéger. Et puis, dormir avec une femme tombée enceinte d’un autre homme est tabou dans notre culture. C’est scandaleux de soutenir cela sur la base de l’égalité. »

Pour les féministes, il s’agit tout simplement de respecter la constitution qui interdit toute discrimination sexuelle. Elles voient en cette proposition de loi un pas vers une société qui se veut de moins en moins patriarcale. 

Des militants des droits de l’homme se battent actuellement pour que la polyandrie soit légalisée en Afrique du Sud, car la loi autorise la polygamie ainsi que les mariages homosexuels. 

Sources :

Libération

BBC News

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !