Histoire et Culture Noire/ Les 1ères Miscellanées Panafricaines

Des jésuites veulent verser 100 0000 000$ à des descendants d’esclaves

Société

Des jésuites veulent verser 100 0000 000$ à des descendants d’esclaves

Par Makandal Speaks

Un groupe de prêtres catholiques s’est engagé lundi 15 mars à verser 100 millions de dollars de réparations aux descendants des africains réduits en esclavage au cours des trois à cinq prochaines années. Nofi vous en dit plus.

Des jésuites veulent verser 100 0000 000$ à des descendants d’esclaves

Selon le journal d’information britannique, la Conférence des jésuites du Canada et des États-Unis s’est engagée à réunir les fonds et à verser ces millions à une fondation pour les descendants d’esclaves [1].

Qui sont les Jésuites?

Les jésuites sont membres de la Compagnie de Jésus, un ordre mondial qui compte plus de 16 000 prêtres catholiques romains. Il s’agit du plus grand ordre religieux masculin de l’Église catholique. C’est un organe administratif des cinq provinces jésuites des États-Unis et du Canada.

Le père Tim Kesicki, président de la Conférence des jésuites du Canada et des États-Unis, a déclaré que la dotation vise à amorcer l’expiation de l’esclavage. En effet, l’Église catholique a pris part à la traite durant plus de 100 ans. Les jésuites utilisaient les recettes du travail forcé et du trafic d’esclaves humains pour soutenir le clergé et financer les églises et les écoles.

Dans un communiqué M. Kesicki déclarait :

« Notre histoire honteuse d’esclavagisme jésuite aux États-Unis a été retirée de l’étagère poussiéreuse et ne pourra jamais y être remise. Le racisme perdurera en Amérique si nous continuons à détourner la tête de la vérité du passé et de la façon dont elle nous affecte tous aujourd’hui. Les effets durables de l’esclavage appellent chacun d’entre nous à faire le travail de vérité et de réconciliation. Sans cette union des cœurs et des mains dans une véritable unité, le cycle de la haine et de l’inégalité en Amérique ne prendra jamais fin. »

Rappel d’Histoire

En 1838, les propriétaires jésuites qui dirigeaient l’université de Georgetown ont vendu 272 hommes, femmes et enfants à un propriétaire de plantation de Louisiane. Ils ont utilisé les bénéfices pour rembourser les dettes et sauver l’université privée de Washington, D.C., d’un effondrement financier.

Ainsi, le Georgetown Memorial Project effectue des recherches pour savoir qui a été vendu dans le cadre de l’épisode de trafic d’esclaves de l’école en 1838. En outre, l’organisation à but non lucratif a identifié environ 5 000 descendants de travailleurs réduits en esclavage par les Jésuites.

Une promesse de réparation

Si cette promesse est tenue, elle représentera la contribution la plus importante de l’Église catholique à la guérison raciale et l’un des plus grands efforts déployés par une institution pour rendre compte de l’esclavage.

A cet égard, les Jésuites ont déjà déposé 15 millions de dollars dans le fond et prévoient de verser 85 millions de dollars supplémentaires au cours des trois à cinq prochaines années. L’objectif à long terme est de réunir un milliard de dollars pour les descendants de l’esclavage.

Il s’agira d’utiliser la moitié des fonds chaque année, pour subventionner des organisations qui se consacrent aux efforts de réconciliation raciale. Un quart servira à financer des bourses d’études et des subventions éducatives pour les descendants d’esclaves. Enfin, une partie de la dotation sera consacrée aux besoins médicaux des descendants âgés ou malades.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Le nouveau documentaire ARTE « Les routes de l’esclavage » sort des sentiers battus

Notes et références

[1] « Jesuit Priests Pledge to Raise $100M for Reparations to Black Descendants of Enslaved People« , atlantablackstar.com, publié le 18 mars 2021.