CULTURE

Evelyne Guillaume, lockticienne passionnée

Par Pascal Archimède. Depuis une dizaine d’années, Evelyne Guillaume promeut le port des locks de par sa profession, mais également à travers d’innombrables initiatives. La dernière en date est la publication de son 1er ouvrage « Locks & Vous ».

Nous sommes revenus sur son parcours, son métier et sur les actions qu’elle met en place pour promouvoir les locks. L’histoire de cette coiffure ancestrale ainsi que le retour au cheveu naturel aujourd’hui ont été abordés. Mère célibataire, cette femme entrepreneure nous a également révélé comment elle conjugue vie professionnelle et vie privée.

Bonjour Evelyne, parle-nous de ton parcours

Salut Pascal. J’ai grandi en Guadeloupe dans la commune de Port Louis. Entourée de toute ma famille, j’ai eu la chance de grandir avec une grand-mère ultra présente et surtout bienveillante  » parfois un peu trop d’ailleurs » (rires). Je suis la cadette d’une fratrie de 5 (une sœur et 3 frères).

Je n’ai pas grandi dans une famille financièrement aisée. Nous vivions simplement, sans excès . Très jeunes, nos parents nous ont appris, de par leurs parcours, la signification du mot  » résilience »[1]. Ils ont su nous inculquer des valeurs qui m’ont accompagnée à chaque étape de ma vie.

Enfant, ma plus grande fierté a été d’avoir ce cocon familial. D’ailleurs, mes parents sont encore mariés et célébreront leurs 50 ans de mariage l’an prochain !

Evelyne Guillaume

Quel genre d’élève étais-tu durant ta scolarité?

À l’école ?!! (rires). Comment te dire ! J’étais une très bonne élève, jusqu’à la 3ème lorsque ma mère a décidé que je devais suivre les traces de ma grande sœur et aller au lycée le plus proche de chez nous. Sa plus grande crainte était que j’aille au lycée de Baimbridge qui était, en ce temps là, « The place to be » !

À  l’époque, je voulais déjà m’orienter dans la coiffure, mais c’était mal perçu! Faire de la coiffure était considéré comme un sous métier! À cause de l’indécision de ma mère et des subterfuges qu’elle a mis en place avec le principal, mon dossier est resté en suspens. J’ai alors dû attendre septembre pour une place au lycée.

Deux semaines après la rentrée, j’ai appris qu’il n’y avait plus de place dans cette branche. J’ai donc redoublé ma 3ème, le brevet des collèges en poche et une moyenne générale convenable! Ce fut l’ incompréhension totale pour l’adolescente que j’étais !

J’en voulais énormément à ma maman chérie mais avec le recul et l’expérience, je me dis aujourd’hui que rien n’arrive par hasard ! Peut être m’a-t’elle, sans le savoir, épargné beaucoup de choses.

Cependant, cet épisode a semé le trouble et j’étais alors complètement indécise quant à mon orientation. L’année d’après, j’ai repris un cursus classique au lycée et je me suis sagement orienté dans la comptabilité.

Le Bac Comptabilité en poche, j’ai bifurqué vers un « Brevet professionnel Préparateur en Pharmacie » à Paris dans le but de devenir pharmacienne. 20 mois plus tard, juste avant le passage du premier examen, j’ai été victime d’harcèlements de la part de mon employeur qui a tenté de me séquestrer après mon service. Il n’en était pas à sa première tentative car mon dépôt de plainte à l’époque, a permis à d’autres jeunes femmes restées dans le silence et la souffrance, d’être entendues et de pouvoir, elles aussi, porter plainte contre cet homme.

Désireuse de devenir pharmacienne, je n’ai pas baissé les bras et ai cherché d’autres pharmacies dans lesquelles continuer mon stage. Mais, le fait de porter des locks fut un frein à un éventuel recrutement ! Pendant tout ce chamboulement et ces procédures, la vie poussait en moi. Ma fille O’na est née quelques mois plus tard.

J’ai par la suite travaillé au service comptabilité de plusieurs entreprises jusqu’au jour où ma passion première a (re)pris le dessus. J’ai alors tout plaqué pour devenir lockticienne.

[Tranches de vie] Evelyne Guillaume

Les locks qu'elle a sur la tête l'accompagnent depuis son arrivée dans l'hexagone en 2000. Evelyne sait ce qu'elle leur doit, ils lui ont permis de se sentir enfin bien dans sa peau …. et dans sa tête.

Publiée par La 1ère sur Samedi 30 juin 2018

Qu’est-ce qu’une « lockticienne »?

Evelyne Guillaume

Une lockticienne est un professionnel qui accompagne essentiellement des individus qui portent des locks, en leur prodiguant des soins et des conseils adaptés à ce type de coiffage.

La lockticienne s’engage également à soutenir et à accompagner des futur(e)s intéressé(e)s dans ce processus de retour au naturel et bien entendu d’estime de soi.

Ce sont toutes ces raisons qui me fascinent dans mon métier. Car j’ai au quotidien cette incroyable chance que des individus, de tous âges, de toutes classes sociales et de toutes origines, se confient et comptent sur mon expertise pour leur réaliser cette couronne. Couronne, qui pour certains peut paraître banale, mais qui en réalité, n’est autre qu’un héritage.

https://business.facebook.com/bignofi/videos/2680196132050342/

Peux tu brièvement nous raconter l’histoire des locks?

Lorsque l’on parle de locks, plus communément appelés dreadlocks, on pense à la Jamaïque et à Bob Marley, car en effet c’est bien grâce à lui si cette coiffure ancestrale a pris une place si symbolique et importante au sein de la communauté afro et même au-delà.

Cette coiffure fait partie de l’histoire des Noirs et a voyagé dans plusieurs cultures. En Egypte antique par exemple, des momies portant des coiffures semblables aux locks ont été recensées.

D’autres peuples tels que les Germaniques, les Vikings, les Indiens, les Grecs , le peuple Naga et plusieurs groupes ascétiques faisant partie de diverses religions ont parfois portés leurs cheveux en dreadlocks.

En Afrique, les Baye Fall sont les plus connus. Cependant, d’autres ethnies en portaient en indiquant que les locks constituaient une adhésion à des règles plutôt spirituelles.

Il y a 10 ans, tu créais la marque O’natty. Qu’est-ce que cela englobe?

Fashion Hair Show Flyer

En effet Pascal, il y a déjà 10 ans que je créais O’natty ! (rires).

Partie de rien, j’ai voulu lancer mon propre concept. Portant des locks depuis de nombreuses années, je ne trouvais pas de salon sachant mettre en valeur cette coiffure. D’ailleurs il y en avait très peu à cette époque. J’ai alors écouté ma petite voix intérieure et je me suis laissée guider.

J’ai donc installé mon premier institut de soins capillaires exclusivement consacré à la beauté plurielle des locks à Télégraphe dans le 20ème arrondissement de Paris. J’y suis restée de 2011 à 2015. Ça a été comme une initiation à la vie d’entrepreneure.

J’avançais pas à pas en concrétisant des petits projets tels que la participation et la représentation de la marque à des évènements culturels ou encore l’organisation des premiers anniversaires d’ O’natty , sous forme de défilés.  Ce sont ces petites expositions qui m’ont permis de faire connaître la marque et d’expérimenter d’autres domaines.

Et puis en 2015, j’ai décidé de créer la première édition de la Fashion Hair Show Locks (FHSL). Ce fut le premier évènement de ce type dédié aux locks à Paris.

L’objectif de ce rassemblement était de contribuer à la reconnaissance de cette coiffure et de permettre aux adeptes de les porter fièrement . Cette première édition a été une réussite car nous avons comptabilisé 300 entrées. C’est tout naturellement que nous avons reconduit cette manifestation 3 années de suite.

Avec davantage de partenaires, de sponsors, de médias et de programmes plus aboutis les années suivantes, la FHSL a véritablement fédéré un public plus large et a connu un franc succès.

La délocalisation du siège O’natty dans l’un des quartiers les plus populaires de Paris, nous a amené à nous concentrer sur de nouveaux projets.

Parmi ces nouvelles initiatives, il y a eu la création de O’natty Mag, un magazine dédié aux locks et à la culture. S’en est suivi le lancement de notre marque de produits de soins spécial locks.

J’organise aussi des ateliers au cours desquels je partage des trucs et astuces qui permettent de mettre en beauté les locks et d’apprendre à les maîtriser quotidiennement.

J’interviens également dans des centres de formation où je partage mon expertise.

En 2020, j’ai publié mon 1er ouvrage, « Locks & Vous. Le guide holistique des Locks ! » préfacé par la chanteuse Phylissia Ross.

Je n’aurais pas pu concrétiser ces projets sans avoir vécu pleinement et humblement le début de cette aventure car chacune des étapes a été jalonnée de moments clés. Au fur et à mesure, j’ai acquis une plus grande dextérité, de la maîtrise et surtout plus de confiance en moi.

Le mot d’ordre de tous ces projets est l’Amour. Je considère chacun de mes clients, chacune de mes rencontres au sein de O’natty comme des invité(e)s à une fête au cours de laquelle nous, l’équipe O’natty, sommes les hôte(sse)s. C’est notre job de leur redonner confiance et d’améliorer leur expérience un peu plus chaque jour, car ce sont eux qui nous aident à grandir !

Depuis quelques années, le retour au cheveu naturel et aux locks est en vogue au sein de la communauté.  Selon toi, est-ce un phénomène de mode ou davantage une prise de conscience?

Produits O’natty

En effet , aujourd’hui des hommes et les femmes reconsidèrent les critères de la beauté afro et sont de plus en plus fier(e)s d’assumer leur chevelure à l’état naturelle. Cela reflète, à mon sens, une vraie prise de conscience. Aujourd’hui les femmes s’émancipent à travers leurs cheveux naturels. En Afro ou en locks, elles portent leurs cheveux libres de toute contrainte. Nos cheveux sont un élément distinctif de la féminité, un signe identitaire et une fierté.

Tu as mentionné antérieurement que tu as eu l’occasion d’intervenir auprès de centres de formation.  Peux-tu nous parler de cette partie « transmission » de ton travail?

Pendant 2 ans, j’ai en effet enseigné 1 jour par semaine dans des centres de formation spécialisés en coiffure. La mise en oeuvre du programme de formation réunissait l’aisance de la pratique et de la théorie. C’était un vrai défi pour moi !

La première partie de la formation était basée sur l’histoire afin que les futurs lockticiens puissent maîtriser le sujet et accompagner pleinement leurs clients.

En seconde partie, nous avons travaillé sur les différentes méthodologies d’un point de vue théorique et pratique.

Cette expérience fut très enrichissante car elle m ‘a permis de me perfectionner dans le domaine de la formation. Aujourd’hui, j’accompagne également de nombreux professionnels qui souhaitent parfaire leurs compétences dans le domaine des locks.

Tu viens de publier ton premier ouvrage « Locks & vous. Le guide holistique des Locks « . Qu’est-ce qui t’a motivée à écrire ce livre? De quoi traite t’il? À qui s’adresse cet ouvrage? Comment peut-on se le procurer?

Couverture du livre d’Eve Guillaume: « Locks & vous. Le guide holistique des Locks « 

Lorsque je me suis lancée dans ce projet d’écriture, j’ai beaucoup hésité !

À plusieurs reprises, je me suis demandé si j’étais à la hauteur d’un projet d’une telle envergure. En général, lorsque je doute, je prends du recul, je fais une introspection, je prends des forces et j’y vais ! Car la peur doit être un moteur et non un frein.

« Locks &Vous » est né suite à de nombreuses discussions et interrogations des futur(e)s client(e)s qui se rendaient à mon institut pour se renseigner sur la concrétisation de leurs ports de locks.  Au fur et à mesure de leurs questionnements, je me rendais compte de toutes les inquiétudes qui les habitaient. La plus évidente était la crainte d’être livrés à eux-mêmes, sans accompagnement et sans instruction.

Ils appréhendaient aussi la  manière de réaliser les locks, car sur les réseaux sociaux on assiste à une recrudescence de professionnels qui partagent des avis divergents et des méthodologies différentes. Ce qui, bien entendu, peut créer d’énormes confusions, voire même une forme de frustration pour un futur client. À qui faire confiance? Pourquoi?

En me mettant à leur place, l’idée m’est tout naturellement venue de leur confier dans ce guide, mon avis, mon expertise et une partie de mon histoire afin qu’ils sachent qui je suis et d’où me vient cette passion.

Cet ouvrage s’adresse à tout le monde. Ceux qui ont le projet d’en réaliser. Ceux qui en portent et qui souhaitent maîtriser leur entretien. Ceux qui s’interrogent sur le sujet ou encore ceux qui souhaitent se perfectionner. Vraiment à toutes et à tous !

Il est actuellement disponible sur notre site internet ou dans notre boutique au 136 rue de Charonne à Paris. Il sera prochainement possible de se le procurer sur le site Nofi Store ou directement dans les boutiques Nofi store de Paris et Lyon.

Tu es une Femme, Noire, entrepreneure qui élève seule sa fille. Comment réussis- tu à allier vie privée et vie professionnelle?

Evelyne et sa fille O’na

Certains pourraient voir cela comme un obstacle, mais chaque jour j’éprouve de la gratitude pour la manière dont s’est déroulée et se déroule ma vie.

Élever un enfant seule n’est pas une mission impossible. Ce n’est tout simplement pas le schéma dit « parfait » ! Aujourd’hui, avec beaucoup de sagesse, j’accueille cela comme une opportunité que la vie m’a donnée de me « dépasser ». O’na, ma fille, à été un véritable moteur depuis sa naissance.

Elle n’avait que 7 ans lorsque j’ai lancé O’natty. Cette aventure entrepreneuriale nécessite beaucoup de sacrifices. Je n’ai pas toujours été aussi présente que je le souhaitais. Mais nous avons privilégié des moments de qualité tels que des voyages ensemble, des débats sur les sujets de la vie, du sport, des week-ends mère/fille ou encore son initiation à la méditation.

Considères-tu que tu as réussi à transmettre à ta fille les valeurs que tu prônes?

Au cours des années, nous avons mis en place une organisation qui nous est propre.

Aujourd’hui, à 17 ans, je suis en admiration devant cette jeune fille, incroyablement battante et structurée. Je considère que j’ai réussi  » ma vie « , car le plus gros challenge d’un parent c’est de permettre à son enfant de trouver son équilibre.

À travers mon parcours, NOTRE parcours, j’ai insufflé la « résilience » à mon enfant tout comme mes parents ont su me la transmettre. Cette transmission réussie constitue ma vraie richesse !

As tu des projets à venir?

Pour le moment, nous allons tenter de clôturer l’année 2020 tant bien que mal suite à cet épisode de notre vie. En 2021, nous reviendrons encore plus forts avec de nouveaux objectifs et de nouveaux projets.

View this post on Instagram

💛 Du fond du cœur, MERCI à TOUS ! 💛

A post shared by O'NATTY (@o_natty_locks) on

[1]     Faculté à « rebondir », à vaincre des situations traumatiques. La résilience est la capacité pour un individu à faire face à une situation difficile ou génératrice de stress.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

L’origine des dreadlocks

Articles : 501