NOFI FLASH

Covid Organics, ce traitement qui séduit des présidents africains

Le Covid Organics est un traitement créé à Madagascar contre le Covid-19. Il se compose notamment des fameux ingrédients que sont l’Artemisia et la Quinine. Il a positivement attiré l’attention de plusieurs chefs d’état africains.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Le premier de ces présidents du est le régional de l’étape, Andry Rajoelina. Le chef d’État malgache a lancé officiellement le Covid Organics le 20 avril 2020. Le second fut le Président de la République Démocratique du Congo Félix Tshisekedi. Au terme d’une discussion avec Rajoelina, Tshisekedi a félicité son homologue malgache au sujet du traitement.

Plus récemment, le président sénégalais Macky Sall a lui aussi félicité Andry Rajoelina pour le Covid Organics. D’après le président malgache, Sall en a aussi lancé une commande pour son pays.

Qu’est-ce que Covid Organics ?

Covid Organics est un traitement administré sous la forme d’une tisane ou en bouteille. Il se compose de différents ingrédients dont l’Artemisia annua. Cette plante a été mobilisée avec succès dans le traitement du paludisme, bien que la part et le contexte d’administration du contenu. Est aussi incluse dans Covid Organics la quinine, un médicament extrait d’un arbuste d’Amérique du Sud autrefois utilisé contre le paludisme. Des plantes malgaches sont également utilisées dans l’ensemble.

Selon le président Rajoelina, le traitement conçue par l’Institut Malgache de Recherche Appliquée (IMRA) donne des résultats en sept jours. Ces résultats ont été administrés à 20 personnes pendant trois semaines. Deux personnes auraient été guéries du virus. L’Organisation Mondiale de la Santé a remis en question l’efficacité du traitement, déclarant qu’il ‘n’y avait aucune preuve de son efficacité contre le Covid-19. Des voix discordantes sont aussi apparues au sein du milieu médical malgache, notamment de l’ANAMEM (Académie Nationale Médicale Malgache). Ces voix critiques se sont toutefois  quelque peu apaisées après une rencontre entre des membres de l’ANAMEM et Andry Rajoelina. Celui-ci a assuré que les vertus du Covid Organics étaient préventives et non curatives et qu’il s’agissait d’un remède traditionnel évolué, une explication qui n’a pas convaincu tous les membres de l’ANAMEM, puisqu’au delà des plantes malgaches utilisées, la quinine et l’artémisine sont des produits médicamenteux.

Le président malgache a recommandé aux écoliers de boire du Covid Organics en quantité. Le produit est largement distribué gratuitement par les autorités aux populations.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Les femmes de l’association ACDG en première ligne contre le Covid-19

 

Articles : 1044